7 mars 2021

Les revenus, les tarifs quotidiens et le taux d’occupation de décembre ont considérablement diminué

Le mois dernier, les revenus des chambres d’hôtel à Hawaï ont chuté de 77,2% à 107,9 millions de dollars, contre 472,6 millions de dollars en décembre 2019

En décembre 2020, les hôtels d’Hawaï dans tout l’État ont signalé une baisse substantielle des revenus par chambre disponible (RevPAR), du tarif quotidien moyen (ADR) et du taux d’occupation par rapport à décembre 2019, le tourisme continuant d’être considérablement affecté par la pandémie COVID-19.

Selon le rapport sur les performances des hôtels d’Hawaï publié par la division de recherche de l’Autorité du tourisme d’Hawaï (HTA), le RevPAR à l’échelle de l’État a diminué à 69 $ (-75,6%), le TDA est tombé à 291 $ (-17,6%) et le taux d’occupation a diminué à 23,8% (-56,4% points) en décembre. Les conclusions du rapport ont utilisé des données compilées par STR, Inc., qui mène l’enquête la plus vaste et la plus complète sur les propriétés hôtelières des îles hawaïennes.

À partir du 15 octobre, les passagers arrivant de l’extérieur de l’État et voyageant entre les comtés pourraient contourner l’auto-quarantaine obligatoire de 14 jours avec un résultat de test COVID-19 NAAT négatif valide d’un partenaire de test et de voyage de confiance via le programme Safe Travels de l’État. . À compter du 24 novembre, tous les voyageurs transpacifiques participant au programme de test pré-voyage devaient avoir un résultat négatif avant leur départ pour Hawaï, et les résultats des tests ne seraient plus acceptés une fois qu’un voyageur est arrivé dans les îles hawaïennes. Le 2 décembre, le comté de Kauai a temporairement suspendu sa participation au programme Safe Travels de l’État, obligeant tous les voyageurs à Kauai à se mettre en quarantaine à leur arrivée. Le 10 décembre, la quarantaine obligatoire a été réduite de 14 à 10 jours conformément aux directives des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. Les comtés d’Hawaï, Maui et Kalawao (Molokai) avaient également mis en place une quarantaine partielle en décembre.

Le mois dernier, les revenus des chambres d’hôtel à Hawaï ont chuté de 77,2% à 107,9 millions de dollars, contre 472,6 millions de dollars en décembre 2019. La demande de chambres était de 72,3% inférieure à la même période il y a un an. L’offre de chambres n’a diminué que de 6,6% d’une année sur l’autre, les propriétés continuant de remettre les chambres en service. De nombreuses propriétés qui ont fermé ou réduit leurs activités à partir d’avril ont été rouvertes ou partiellement rouvertes en décembre. Si le taux d’occupation pour décembre 2020 était calculé en fonction du nombre de chambres disponibles à partir de décembre 2019, l’occupation serait de 22,2% pour le mois.

Toutes les catégories de propriétés hôtelières d’Hawaï dans tout l’État ont continué de déclarer des pertes de RevPAR en décembre par rapport à il y a un an. Les propriétés de la classe de luxe ont obtenu un RevPAR de 168 $ (-71,1%), avec un ADR de 865 $ (+ 8,9%) et un taux d’occupation de 19,5% (-54,0 points de pourcentage). Les propriétés de milieu de gamme et de classe économique ont obtenu un RevPAR de 58 USD (-66,6%), avec un ADR de 196 USD (-6,9%) et un taux d’occupation de 29,6% (-52,8 points de pourcentage).

Tous les quatre comtés insulaires d’Hawaï ont signalé une baisse du RevPAR et du taux d’occupation. Les hôtels du comté de Maui ont dominé l’État en RevPAR, gagnant 130 $ (-68,5%), avec un ADR à 501 $ (-7,4%) et un taux d’occupation de 26,0% (-50,5 points de pourcentage). La zone de villégiature de luxe de Wailea a gagné 218 $ (-71,4%) en RevPAR, avec un ADR à 834 $ (-6,3%) et un taux d’occupation de 26,1% (-59,3 points de pourcentage).

Les hôtels d’Oahu ont obtenu un RevPAR de 43 $ (-81,8%) en décembre, avec un ADR de 184 $ (-36,0%) et un taux d’occupation de 23,6% (-59,5 points de pourcentage). Les hôtels de Waikiki ont gagné 40 USD (-82,7%) en RevPAR avec un ADR de 182 USD (-35,1%) et un taux d’occupation de 22,3% (-61,2 points de pourcentage).

Les hôtels de l’île d’Hawaï ont déclaré un RevPAR de 88 USD (-66,2%), avec un ADR de 329 USD (+ 0,1%) et un taux d’occupation de 26,8% (-52,7 points de pourcentage). Les hôtels de Kohala Coast ont gagné 146 USD en RevPAR de décembre (-62,6%), avec un ADR à 542 USD (+ 10,2%) et un taux d’occupation de 26,8% (-52,2 points de pourcentage).

Les hôtels de Kauai ont obtenu un RevPAR de 24 USD (-90,3%) en décembre, avec un ADR de 178 USD (-47,9%) et un taux d’occupation de 13,4% (-58,7 points de pourcentage).

Depuis le début de l’année, décembre 2020

La performance des hôtels à Hawaï en 2020 a été considérablement affectée par la pandémie COVID-19. Il convient de noter que 2019 a été une année record pour l’industrie hôtelière d’Hawaï et 2020 a commencé avec cette dynamique continue. Cependant, depuis le début de l’année, les hôtels d’Hawaï ont gagné 99 USD en RevPAR (-56,6%), soit moins de la moitié du RevPAR de 229 USD rapporté en 2019. Le TDA a diminué à 267 USD (-5,5%) et le taux d’occupation a baissé à 37,1% (- 43,7 points de pourcentage).

Les revenus totaux des hôtels à l’échelle de l’État en 2020 étaient de 1,4 milliard de dollars (-69,0%) contre 4,5 milliards de dollars en 2019. De nombreux établissements ont fermé ou réduit leur offre à partir d’avril 2020 et ont commencé à rouvrir à l’automne. Cela s’est traduit par une offre de chambres de 14,1 millions de nuitées pour l’année, en baisse de 28,5% par rapport à 2019. La demande de chambres était de 5,2 millions de nuitées, en baisse de 67,2% d’une année sur l’autre.

Comparaison avec les principaux marchés américains

Par rapport aux principaux marchés américains en 2020, les îles hawaïennes ont obtenu le RevPAR le plus élevé à 99 $, suivies du marché de Miami / Hialeah à 87 $ (-41,4%) et de San Francisco / San Mateo à 74 $ (-64,0%). Hawaï a également dominé les marchés américains en ADR à 267 $, suivi de Miami / Hialeah (188 $, -4,1%) et de San Francisco / San Mateo (177 $, -29,2%).

Avec le continent américain accessible pour les voyages sur la route et les vols intercontinentaux court-courriers, l’occupation des îles hawaïennes en 2020 a pâli par rapport aux 25 principaux marchés de STR; atterrissage à la 21e place (Figure 22). Tampa / St. Petersburg, en Floride, a dominé le pays en 2020 avec 50,8% (-21,3 points de pourcentage), suivie de Phoenix, Arizona (49,8%, -20,7 points de pourcentage) et Norfolk / Virginia Beach, Virginie (49,1%, -14,4 points de pourcentage).

Comparaison avec les marchés internationaux

Par rapport aux destinations internationales «soleil et mer», les comtés d’Hawaï se situaient dans la moitié supérieure du groupe pour le RevPAR depuis le début de l’année. Les hôtels des Maldives se classaient au premier rang en RevPAR avec 250 $ (-30,3%), suivis de la Polynésie française (245 $, -37,6%) et du comté de Maui (140 $, -54,9%). L’île d’Hawaï, Kauai et Oahu se sont classées respectivement sixième, septième et huitième.

Les Maldives ont dominé le TDA avec 782 $ (+ 42,8%) en 2020, suivis de la Polynésie française (579 $, + 2,3%) et du comté de Maui (414 $, + 3,3%). Kauai, l’île d’Hawaï et Oahu se sont classés respectivement sixième, septième et huitième. La Polynésie française a dominé en 2020 le taux d’occupation des destinations soleil et mer (42,3%, -27,0 points de pourcentage), suivie d’Oahu (39,0%, -45,1 points de pourcentage) et de la région de Puerto Vallarta (38,7%, -28,4 points de pourcentage). L’île d’Hawaï, le comté de Maui et Kauai se sont classés respectivement quatrième, sixième et neuvième.