13 mai 2021

FlyersRights lance un appel aux opérateurs américains du 737 MAX sur la transparence, la sécurité et la confiance des consommateurs

Le groupe américain de protection des consommateurs FlyersRights a publié aujourd'hui la lettre suivante aux quatre exploitants américains du Boeing 737 MAX:

3 décembre 2020

Président-directeur général Doug Parker

American Airlines

Président-directeur général Gary Kelly

Southwest Airlines

Président Oscar Munoz et PDG Scott Kirby

United Airlines

Président-directeur général Bradley Tilden

Alaska Airlines

Aux PDG des compagnies aériennes américaines pilotant le Boeing 737 MAX:

Alors que la FAA a détaché le Boeing 737 MAX après 20 mois, American Airlines s'est précipitée pour planifier des vols avant la fin de l'année, avant même que les autorités de l'aviation civile étrangères telles que l'AESA aient autorisé l'avion à voler. Southwest Airlines, United Airlines et Alaska Airlines prévoient de commencer leurs vols début 2021. Reuters a rapporté en octobre qu'Alaska Airlines était en pourparlers avancés pour commander encore plus de 737 MAX à Boeing.

Bien que vous puissiez terminer le travail sur les avions et remplir les modestes exigences de formation des pilotes pour une petite équipe de pilotes d'ici le 29 décembre, vous avez négligé un élément clé: la confiance du public.

Les compagnies aériennes veulent que le public volant soit convaincu que le 737 MAX n'est plus une machine à mourir. Les compagnies aériennes ont besoin du public volant pour croire la FAA cette fois. La mise en scène de cascades médiatiques ne fonctionnera pas. Nous ne voyons pas de meilleur moyen pour vous de regagner la confiance du public qu'en rejoignant FlyersRights.org et des experts en sécurité indépendants dans le but de forcer la FAA à publier des détails techniques sur les correctifs du MAX.

«Si nos pilotes et nos équipes de sécurité sont convaincus que l'avion est sûr, nous sommes confiants.» – Le COO d'American Airlines, David Seymour.

Des déclarations comme celle-ci ont deux problèmes flagrants. Premièrement, la raison pour laquelle le Boeing 737 MAX s'est écrasé deux fois au cours de ses deux premières années de service, tuant 346 personnes, est que Boeing a caché des informations à la FAA, aux pilotes et à vous, les compagnies aériennes. Comment pouvez-vous faire confiance à la FAA proclamant, pour la deuxième fois, que le 737 MAX est sûr, si la FAA et Boeing ne publient pas les détails techniques des correctifs et des tests effectués sur le MAX?

Deuxièmement, vos pilotes n'ont pas démontré qu'ils étaient sûrs que l'avion était sûr. Dennis Tajer, porte-parole de l'Allied Pilot Association, a déclaré le 17 novembre: «Je ne marche pas sur ce pont à réaction, et aucun autre pilote jusqu'à ce que nous ne soyons assurés que cet avion sera réparé, il est entièrement contrôlé il est transparent et nous sommes solidement formés. Nous n'avons pas encore vu la formation complète à ce sujet. »

«Vous ne renforcez pas la confiance lorsque l’avion est au sol. Vous renforcez la confiance quand il vole et qu’il fait le travail qu’il est prévu de faire. » –Le COO d'American Airlines, David Seymour.

Non, vous gagnez confiance dans le MAX en vous assurant que la FAA et Boeing publient les détails techniques des correctifs, alors que l'avion est toujours au sol, plutôt que de compter sur une foi injustifiée dans la FAA et des données secrètes.

Cordialement,

Paul Hudson

Président, FlyersRights.org

Membre, Comité consultatif de la réglementation aéronautique de la FAA (depuis 1993)

4411, chemin Bee Ridge # 274

Sarasota, FL 34233

(email protégé)

800-662-1859 ext. 0