21 janvier 2021

Visiter le Canada s'accompagne d'une arrestation et d'une amende pour les Américains

Les Américains constituaient le plus grand groupe de visiteurs au Canada en temps normal. C'est de l'histoire. Les Américains ne sont plus les bienvenus pour rendre visite à leurs voisins du nord. Cela semble être gratifiant pour le Canada, et cela ne fait pas référence aux amendes que les citoyens américains devront payer lorsqu'ils tenteront de partir en vacances au Canada en invoquant l'exception de l'Alaska.

Le taux quotidien moyen actuel de nouvelles infections pour le COVID -19 est de 082% aux États-Unis et de 0,48% au Canada.
Cela montre pourquoi il est important de garder les Américains hors du Canada.

Par conséquent, les Américains ne sont pas les bienvenus en vacances au Canada et constituent une menace claire pour le système de santé canadien. Les tentatives s'accompagnent d'une expulsion immédiate et d'une amende de 500 $ par visiteur.

Une agence des services frontaliers du Canada a annoncé qu'elle fermait la soi-disant «échappatoire de l'Alaska» qui avait un nombre inconnu de voyageurs américains prétendant se rendre en Alaska via la Colombie-Britannique, mais restant en vacances dans la province.

Une famille américaine a été escortée à travers la Colombie-Britannique. frontière dans l'État de Washington après avoir été surpris en train d'exploiter la «faille de l'Alaska», selon la GRC de la Colombie-Britannique.

Un véhicule avec une plaque d'immatriculation de l'Alaska est entré dans le pays vers le 25 août et la famille a dit aux responsables qu'ils se dirigeaient vers l'État de Washington. Quand ils n’ont pas quitté le pays quelques jours plus tard, on a appelé les forces de l’ordre pour qu’ils les recherchent.

Dernier podcast eTN


(Le) service de police de Vancouver a pu localiser le véhicule et les occupants vers le 29 août et a confirmé qu'ils avaient réservé un hôtel local sur la rue Granville à Vancouver.

La famille a été escortée au passage frontalier de Peace Arch le 29 août et chaque membre a été condamné à une amende de 500 $ en vertu de l'article 15.3 de la Loi sur la quarantaine.

Les Américains sont autorisés à traverser le Canada pour se rendre à l'Alaska et en revenir, mais ils doivent emprunter l'itinéraire le plus court possible, ne s'arrêtant que pour l'essentiel et évitant les attractions touristiques. Ils reçoivent également une date précise à laquelle ils doivent quitter le pays, qui doit être affichée dans leur véhicule en tout temps au Canada.

Selon B.C. Le premier ministre John Horgan, de petites destinations sur l'île de Vancouver suivent les incidents où des voyageurs américains ont été repérés. Un chef local de la Pacheedaht (Première Nation) et il me dit qu'il y avait une plaque d'immatriculation du Texas et une plaque d'immatriculation de Californie au magasin général de Port Renfrew. Les citoyens de la Colombie-Britannique sont encouragés à appeler la Police royale canadienne des montagnes lorsqu'ils repèrent des Américains illégaux en vacances.

Il y a eu des cas de propriétaires de bateaux américains condamnés à une amende et reconduits aux États-Unis après avoir été pris dans les eaux canadiennes.

Le message de la police est le suivant: «Si quelqu'un pense qu'il y a quelqu'un de suspect – cela inclurait des hôtels et des entreprises – nous encouragerions quiconque à contacter la police. Si quelqu'un enfreint (la loi sur la quarantaine), il peut prévoir une escorte et, en plus, une amende. »

Les communautés touristiques régionales de l’île de Vancouver sont à la pointe de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *