Alors que les passagers demandent de plus en plus des options de voyage plus respectueuses de l’environnement, Air France protège ses revenus futurs en mettant en place des solutions significatives.

  • Air France étend son programme « Train + Air ».
  • L’expansion d’Air France met en évidence les mesures sérieuses prises par le transporteur pour réduire ses émissions de carbone.
  • Air France s’est engagé à réduire de 50 % les émissions de ses vols intérieurs d’ici 2025 par rapport aux niveaux de 2019.

L’extension récente du programme « Train + Air » d’Air France met en évidence son engagement fort en faveur de la durabilité environnementale. Alors que les passagers exigent de plus en plus des options de voyage plus respectueuses de l’environnement, la compagnie aérienne protège ses revenus futurs en mettant en place des solutions significatives.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau programme, l’expansion d’Air France met en évidence les mesures sérieuses prises par le transporteur pour réduire ses émissions de carbone. Air France s’est engagée à réduire de 50 % les émissions de ses vols intérieurs d’ici 2025 par rapport aux niveaux de 2019 et ces mesures sont essentielles pour y parvenir. Sept itinéraires supplémentaires ont été ajoutés et 18 sont désormais réservables. Offrant un billet unique, des points de fidélité et une protection des correspondances, la compagnie aérienne a rendu un programme respectueux de l’environnement extrêmement attractif pour les passagers, tout en créant une opération de transport intermodale prête pour l’avenir.

Les voyageurs sont de plus en plus susceptibles d’être influencés par le degré de respect de l’environnement d’un produit ou d’un service. L’enquête auprès des consommateurs du premier trimestre 2021 de l’industrie a révélé que 76 % des personnes interrogées dans le monde sont « toujours », « souvent » ou « parfois » influencées par ce facteur, atteignant 78 % parmi les répondants français.

Air France a reconnu la possibilité accrue que les passagers se tournent vers des options de voyage plus respectueuses de l’environnement sur les itinéraires court-courriers, en particulier le rail, étant donné que le mouvement de honte des vols s’est accéléré à travers l’Europe. Cette stratégie de pointe portera ses fruits en protégeant l’image de marque du transporteur pour les années à venir, tout en réduisant son activité de vol.

De nombreuses liaisons long-courriers du transporteur dépendent des flux nationaux des aéroports régionaux, et ce programme garantit qu’il ne perd pas ces passagers dont il a tant besoin. En agissant de manière proactive sur le thème du développement durable, le transporteur s’imposera fortement dans cette tendance avant ses concurrents et pourrait devenir l’opérateur de transport intermodal de choix en France.

Le train était le deuxième moyen de transport le plus populaire, derrière la route, pour les déplacements intérieurs en France en 2019, utilisé pour 17,4 % (29,3 millions) des déplacements. On prévoit que d’ici 2025, le rail représentera 18 % des voyages intérieurs, pour un total de 31,4 millions de voyages.

Les voyages en train ont récemment gagné en popularité et, avec un vaste réseau à grande vitesse dans toute la France, ils devraient devenir plus populaires. Le marché court-courrier étant susceptible d’être le plus touché dans les années à venir, notamment avec l’interdiction par le gouvernement français de certaines liaisons intérieures, cette stratégie intelligente permettra à Air France d’être considérée comme un leader du transport intermodal. L’expansion du programme « Air + Rail » d’Air France renforce encore les mesures sérieuses prises par la compagnie aérienne pour devenir plus respectueuse de l’environnement, tout en permettant à la compagnie d’être considérée comme une entité progressiste qui se soucie véritablement de la durabilité.

★★★★★