7 mars 2021

Pure Grenada devient plus sévère sur les déchets marins

La Grenade s’emploie à développer un partenariat public-privé pour réduire les déchets marins provenant des navires de plaisance tels que les yachts

  • Pure Grenada prend des mesures pour protéger davantage son environnement marin
  • La nation des trois îles travaille avec l’Agence de santé publique des Caraïbes
  • La Grenade est prête à mettre en œuvre une politique de gestion des déchets marins avec des amendements à la législation existante

Pure Grenade, l’épice des Caraïbes prend des mesures importantes pour protéger davantage son environnement marin pour les générations futures tout en créant des opportunités pour le secteur. La nation des trois îles travaille avec l’Agence de santé publique des Caraïbes (CARPHA) pour développer un partenariat public-privé afin de réduire les déchets marins provenant des navires de plaisance tels que les yachts.

Le projet baptisé «  Intégration de la gestion de l’eau, des terres et des écosystèmes dans les Caraïbes pour les petits États insulaires en développement  », examinera la capacité actuelle de la Grenade et de Carriacou et créera des solutions fondées sur la recherche pour traiter les déchets de manière écologique.

En outre, la Grenade est sur le point de mettre en œuvre une politique de gestion des déchets marins avec des amendements à la législation existante et l’introduction de règlements d’accompagnement. Cette politique vise à mettre en place un système de gestion de la gestion des déchets marins, comprenant le suivi, le financement, les sanctions et les structures de coûts. Confiant qu’il s’agit d’une action positive pour gérer durablement les pêcheries de la Grenade, le Secrétaire permanent (Ag.) De la pêche et des coopératives du ministère des Sports, de la Culture et des Arts, de la Pêche et des Coopératives, M. Michael Stephen a déclaré: «La Grenade est membre de l’Organisation maritime internationale (OMI) et se conformera aux mesures visant à améliorer la sûreté et la sécurité des transports maritimes internationaux et à prévenir la pollution marine par les navires. »

L’Autorité portuaire de la Grenade (GPA) est le point focal du pays pour les questions maritimes internationales relevant de l’Organisation maritime internationale (OMI). Le directeur général, M. Carlyle Felix, a affirmé: «L’Autorité portuaire de la Grenade réitère son soutien à la politique proposée et attend avec intérêt l’adoption en temps opportun du Code des petits navires commerciaux des Caraïbes de l’OMI. Nous sommes convaincus que son adoption favorisera des mers plus propres, qui est l’un des piliers d’une économie basée sur les océans. »

Parlant de ces étapes importantes de la gestion des déchets marins, la Secrétaire permanente du Ministère du tourisme, de l’aviation civile, de la résilience climatique et de l’environnement, Mme Desiree Stephen, déclare: «La Grenade est une destination de géotourisme dans laquelle l’environnement marin est important pour les moyens de subsistance des de nombreux Grenadiens, pour la pêche, la plongée, le tourisme et les loisirs. Prendre ces mesures importantes maintenant garantira que les générations futures seront en mesure de récolter des avantages économiques et autres. »

Pour soutenir ces activités et d’autres dans le secteur du yachting local, y compris la commercialisation des destinations, le nouveau sous-comité de la Grenada Tourism Authority (GTA) sur la plaisance. Les membres sont Karen Stiell, représentant la Marine and Yachting Association of Grenada (MAYAG), Nicholas George représentant Sportfishing, Charlotte Fairhead représentant Camper & Nicholson Port Louis Marina et GTA Nautical Development Manager Nikoyan Roberts. Le sous-comité est motivé pour maximiser davantage la position de la Grenade en tant que porte d’entrée des Grenadines et destination de plaisance responsable mondialement reconnue.