16 juin 2021

L’Oktoberfest de Munich annulé à nouveau en raison de la pandémie de COVID-19

L’Oktoberfest est une question de liaison et de distanciation sociale, les masques et autres mesures anti-coronavirus auraient été pratiquement impossibles à mettre en œuvre

  • L’Oktoberfest devait revenir en septembre 2021
  • La situation épidémiologique en Allemagne n’est pas encore sous contrôle
  • 3,4 millions de personnes ont été infectées et plus de 83000 sont décédées des suites d’un coronavirus en Allemagne

Les autorités bavaroises ont annoncé que les amateurs de bière devront attendre une autre année car le plus grand festival de la bière au monde, l’Oktoberfest de Munich, a été annulé pour une deuxième année consécutive en raison de la pandémie de COVID-19.

Après ne pas avoir eu lieu en 2020, le festival populaire, organisé chaque année à Munich, devait faire son retour en septembre. Mais, selon les autorités allemandes, la situation épidémiologique dans le pays, où 3,4 millions de personnes ont été infectées et plus de 83 000 sont décédées des suites d’un coronavirus, n’est pas encore sous contrôle.

«Imaginez s’il y avait une nouvelle vague qui deviendrait alors un événement super-diffuseur. La marque serait endommagée à jamais – et nous ne voulons pas de cela », a déclaré le Premier ministre bavarois Markus Soeder, en annonçant l’annulation de l’Oktoberfest 2021.

La distance sociale, les masques et autres mesures anti-coronavirus auraient été «pratiquement impossibles à mettre en œuvre» lors de l’événement, qui attire généralement quelque six millions de participants du monde entier, a souligné Soeder.

Et l’Oktoberfest est une question de liaison, pas de distanciation sociale, avec des gens se rassemblant sous de vastes chapiteaux et assis à de longues tables communes pour boire de la bière, grignoter des saucisses et écouter de la musique folklorique en direct.

Lors de la dernière mise en scène du festival, en 2019, il a gonflé les caisses de l’économie bavaroise de 1,23 milliard d’euros (1,5 milliard de dollars). Cependant, le patron de l’Oktoberfest, Clemens Baumgärtner, a qualifié la décision d’annuler l’événement de cette année de «complètement correcte». Maintenir sa réputation de «festival de grande qualité et sûr» était plus important, a-t-il insisté.

Ce n’est pas la première fois dans les 200 ans d’histoire de l’Oktoberfest que les organisateurs ont été contraints de l’annuler en raison d’une épidémie. Une épidémie de choléra a mis fin aux plans en 1854 et 1873, tandis que la Seconde Guerre mondiale l’a stoppée pendant plusieurs années.

Un Oktoberfest alternatif devrait être organisé à Dubaï cette année, mais les organisateurs munichois ont clairement indiqué qu’ils n’avaient rien à voir avec cet événement. La semaine dernière, Baumgärtner a qualifié la tenue du festival de séparation d ‘«absolument absurde» et s’est engagée à explorer toutes les options juridiques «pour protéger l’Oktoberfest de Munich».