16 juin 2021

Le groupe Lufthansa et BASF déploient la technologie de la peau de requin

En utilisant la nature comme modèle, l’industrie aéronautique recherche depuis de nombreuses années des moyens de réduire la traînée aérodynamique.

  • Lufthansa Technik et BASF réussissent à faire la percée dans le cadre d’un projet commun
  • AeroSHARK est un film de surface qui imite la structure fine de la peau d’un requin
  • AeroSHARK doit être déployé sur l’ensemble de la flotte de cargo de Lufthansa Cargo en 2022

Plus la résistance au frottement d’un avion en vol est faible, plus la consommation de carburant est faible. En utilisant la nature comme modèle, l’industrie aéronautique recherche depuis de nombreuses années des moyens de réduire la traînée aérodynamique. Aujourd’hui, Lufthansa Technik et BASF ont réussi à faire la percée dans le cadre d’un projet commun. AeroSHARK, un film de surface qui imite la structure fine de la peau d’un requin, doit être déployé sur l’ensemble de la flotte de cargo de Lufthansa Cargo à partir du début de 2022, rendant l’avion plus économique et réduisant les émissions.

La structure de surface constituée de riblets mesurant environ 50 micromètres imite les propriétés de la peau de requin et optimise ainsi l’aérodynamique des parties liées à l’écoulement de l’avion. Cela signifie que moins de carburant est nécessaire dans l’ensemble. Pour les cargos Boeing 777F de Lufthansa Cargo, Lufthansa Technik estime une réduction de la traînée de plus de 1%. Pour l’ensemble de la flotte de dix avions, cela se traduit par des économies annuelles d’environ 3 700 tonnes de kérosène et un peu moins de 11 700 tonnes d’émissions de CO2, soit l’équivalent de 48 vols de fret individuels de Francfort à Shanghai.

«La responsabilité envers l’environnement et la société est un sujet stratégique clé pour nous», déclare Christina Foerster, membre de la direction de Deutsche Lufthansa AG en charge du développement durable. «Nous avons toujours joué un rôle de premier plan dans l’introduction de technologies respectueuses de l’environnement. La nouvelle technologie de peau de requin pour les avions montre ce que des partenaires forts et très innovants peuvent réaliser collectivement pour l’environnement. Cela nous aidera à atteindre notre objectif de neutralité climatique d’ici 2050. »

«L’industrie aéronautique est confrontée à des défis similaires à l’industrie chimique: des progrès continus doivent être accomplis en matière de protection du climat malgré des besoins énergétiques élevés. En collaborant étroitement et en combinant avec succès notre savoir-faire dans la conception de surfaces et l’aérodynamique, nous avons maintenant réussi à faire un grand pas en avant. Il s’agit d’un excellent exemple de durabilité dans la pratique, obtenue grâce à une collaboration basée sur des partenariats et des technologies innovantes », déclare le Dr Markus Kamieth, membre du conseil d’administration de BASF.

«Nous sommes fiers de pouvoir désormais exploiter toute notre flotte de cargo encore plus efficacement à l’avenir grâce à la technologie de la peau de requin et de réduire davantage l’empreinte carbone de notre flotte moderne. Les investissements que nous avons réalisés dans le déploiement d’AeroSHARK chez Lufthansa Cargo réaffirment consciemment notre engagement envers l’objectif de développement durable des Nations Unies sur l’action climatique », explique
Dorothea von Boxberg, directrice générale de Lufthansa Cargo AG.