16 juin 2021

Les États de l’UE doivent assouplir les restrictions de voyage pour les Européens vaccinés

Les voyageurs de l’UE munis d’un «passeport vaccinal» devraient être exemptés des tests liés au voyage ou de la quarantaine 14 jours après avoir reçu la dernière dose.

  • La Commission européenne propose que les États membres assouplissent progressivement les mesures relatives aux voyages
  • La Commission a également proposé un système de «freinage d’urgence» pour les déplacements à la frontière
  • Les États membres travailleraient ensemble en utilisant le système de certificat de vaccination pour rendre à nouveau possible la libre circulation

Il est temps que les pays membres de l’UE commencent à assouplir leurs restrictions aux frontières pour les citoyens et les résidents du bloc qui ont été entièrement vaccinés contre le COVID-19, a déclaré lundi la Commission européenne.

«Alors que la situation épidémiologique s’améliore et que les campagnes de vaccination s’accélèrent dans toute l’UE, la Commission propose que les États membres assouplissent progressivement les mesures de déplacement, y compris surtout pour les titulaires du certificat COVID numérique de l’UE», a annoncé aujourd’hui la Commission européenne.

La Commission a également proposé un système de «freinage d’urgence» pour les voyages aux frontières si de nouvelles variantes du COVID-19 commençaient à augmenter, ce qui réintroduirait rapidement des restrictions «si la situation épidémiologique se détériorait rapidement».

La commission a indiqué que les personnes ayant un «certificat de vaccination» – plus communément appelé «passeport vaccinal» – devraient être exemptées des «tests liés au voyage ou de la mise en quarantaine 14 jours après avoir reçu la dernière dose».

Le commissaire européen à la justice, Didier Reynders, a noté que les dernières semaines « avaient entraîné une tendance à la baisse continue des nombres d’infections, montrant le succès des campagnes de vaccination à travers l’UE », et a exprimé l’espoir que les États membres travailleraient ensemble en utilisant le certificat de vaccination. système pour rendre à nouveau possible la liberté de mouvement.

La commissaire européenne en charge de la santé et de la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a également salué la liberté de circulation entre les États comme l’un des «droits les plus précieux» de l’UE, ajoutant: «Nous avons besoin d’approches coordonnées et prévisibles pour nos citoyens qui offriraient de la clarté et éviteraient des exigences incohérentes entre les États membres. . »

La liberté de circulation dans l’Union européenne permet aux résidents d’un État membre de voyager, de travailler et de vivre facilement dans un autre État.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, plus de 234 millions de doses de vaccin Covid-19 ont été administrées dans l’Union européenne et dans l’Espace économique européen, l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne recevant le plus de doses des fabricants.

32 364 274 cas de Covid-19 ont été enregistrés dans l’Union européenne et dans l’Espace économique depuis le début de la pandémie, avec 720 358 décès.