13 avril 2021

Les centres touristiques de Cox’s Bazar ont ordonné la fermeture au milieu de la flambée de COVID

L’administration du district de Cox’s Bazar a ordonné la fermeture de toutes les attractions touristiques de la ville balnéaire face à une nouvelle vague d’infections à coronavirus dans tout le Bangladesh.

  1. En février, les touristes ont afflué vers les plages de Cox’s Bazar, attirés par le faible nombre de COVID-19.
  2. Depuis ce temps, il y a eu une augmentation des cas de coronavirus dans toute la ville du Bangladesh.
  3. Une nouvelle directive a ordonné à tous les sites touristiques de la destination touristique, y compris les plages, de fermer jusqu’au 14 avril.

Les centres touristiques de Cox’s Bazar sont situés dans cette ville sur la côte sud-est du Bangladesh et sont connus comme un centre touristique avec une longue plage de sable qui s’étend de Sea Beach au nord à Kolatoli Beach au sud.

Le commissaire adjoint Md Mamunur Rashid a annoncé la décision de fermer toutes les attractions touristiques de Cox’s Bazar dans une annonce faite hier jeudi 1er avril 2021 vers 20 h 45. Le commissaire adjoint a déclaré que le ministère du Tourisme avait envoyé hier une directive à l’administration du district. soir suite à la résurgence des infections à coronavirus dans le pays.

Les sites touristiques de Cox’s Bazar avaient été fermés à la mi-mars de l’année dernière après la détection des premiers cas. Le gouvernement a ordonné à toutes les agences, y compris la police touristique, de prendre des mesures conformément à la directive.

La directive ordonnait la fermeture de tous les sites touristiques de Cox’s Bazar jusqu’au 14 avril. Initialement, tous les hôtels et motels devaient fermer, mais Mamunur a confirmé plus tard qu’ils seraient en mesure de garder les clients à la moitié de leur capacité.

Les touristes ne sont pas autorisés sur la plage car les autorités la ferment et les entreprises liées au tourisme, telles que la location de jet-ski, a déclaré Mohammad Mohiuddin Ahmed, un commissaire de police supplémentaire.

En février dernier, Cox’s Bazar a accueilli environ un million de touristes le troisième week-end du mois avec plus de 400 hôtels et complexes déjà réservés et tous les billets d’avion et de bus épuisés. Même tous les billets pour les navires à destination de l’île Saint-Martin ont également été vendus.

En plus des sites touristiques populaires tels que Laboni, Inani, Himchhori et autres, diverses zones du district côtier telles que l’île Saint-Martin, le Dulahazra Safari Park, Radiant Fish World et bien d’autres ont anticipé une afflux massive de touristes avec d’importants embouteillages et augmentation des prix des produits de première nécessité.

Cette augmentation de l’activité touristique dans la ville du Bangladesh était due au fait qu’à cette époque, elle assistait à une baisse du nombre de cas et de décès quotidiens de COVID-19.

#rebuildingtravel