21 octobre 2020

Les aéroports d'Hawaï licencient 662 travailleurs le jour de la réouverture du tourisme

Plus de 660 employés de l'aéroport d'Hawaï seront définitivement licenciés le 15 octobre, le jour même de la réouverture du tourisme par l'État. Ils travaillent pour HMSHost, un sous-traitant d'aéroport qui gère les concessions, les restaurants, les Starbucks, les bars, le garde-manger, la maintenance, etc. à l'aéroport international d'Honolulu, à l'aéroport de Kahului et à l'aéroport de Lihue.

L'État d'Hawaï autorise ce sous-traitant
licencier définitivement près de 85% de ses effectifs à Hawaï. Il y a
environ 780 employés du HMSHost qui travaillent dans ces trois aéroports. UNIR
ICI La section locale 5 représente ces travailleurs et estime que l'entreprise sera
licenciement définitif 470 sur 550 travailleurs à Honolulu, 140 sur 170
travailleurs à Kahului et 52 travailleurs sur 60 à Lihue.

Selon les derniers avis WARN émis par HMSHost le 12 août, l'entreprise prévoyait de licencier définitivement 505 travailleurs à Honolulu, 161 travailleurs à Kahului et 57 travailleurs à Lihue.

UNITE HERE La section locale 5 condamne les licenciements et les appels
les leaders de l'État et de l'hôtellerie pour avoir affirmé vouloir rouvrir
le tourisme pour ramener des emplois, tout en permettant des licenciements permanents massifs
les aéroports d'État se produisent.

En août, UNITE HERE a publié un rapport national sur les documents que HMSHost a reçus depuis le début du COVID-19. HMSHost était sur la bonne voie pour recevoir 475 millions de dollars d'aide sous la forme d'allégement de loyer et d'autres dons. Malgré l'aide massive que les gouvernements locaux ont fournie à HMSHost, la société continue d'avancer avec des licenciements permanents massifs.

«Au cours des 22 années où j'ai travaillé pour HMSHost, je
ne se sont jamais sentis aussi méprisés en tant qu’être humain. Après avoir mis presque tout mon
la vie d'adulte dans cette entreprise, ils nous licencient même si ce n'est pas
leur coûte n'importe quoi pour nous garder et nous rappeler à mesure que les affaires augmentent »,
dit Jeanine Ng, un serveur du Local à l'aéroport d'Honolulu.

«Au milieu d'une pandémie quand nous avons besoin de santé
assurance la plupart, HMSHost a coupé notre couverture médicale en juin. J'ai dû payer
de ma poche pour mes médicaments dont j'ai besoin pour vivre. Et maintenant que le tourisme est
censés rouvrir, ils nous licencient définitivement et nous jettent
dans plus d'incertitude sans raison valable », déclare Laurie Ann Javierto, qui a
a travaillé comme caissier à la vieille plantation de l'aéroport de Kahului pendant 33 ans.

La section locale 5 continuera de prendre des mesures pour aider
des travailleurs en congé et poussent l'État et les dirigeants de l'industrie à faire les choses correctement
la première fois et rouvrir le tourisme afin que les travailleurs retournent au travail en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *