24 novembre 2020

Le tourisme international en baisse de 70% dans toutes les régions

Les restrictions aux voyages introduites en réponse à la pandémie de COVID-19 continuent de frapper durement le tourisme mondial, les dernières données de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) montrant une baisse de 70% des arrivées internationales au cours des huit premiers mois de 2020.

Selon le dernier baromètre de l'OMT du tourisme mondial, les arrivées internationales ont chuté de 81% en juillet et de 79% en août, traditionnellement les deux mois les plus chargés de l'année et le pic de la saison estivale dans l'hémisphère nord. La baisse jusqu'en août représente 700 millions d'arrivées de moins par rapport à la même période en 2019 et se traduit par une perte de 730 milliards de dollars de recettes d'exportation provenant du tourisme international. C'est plus de huit fois la perte subie à la suite de la crise économique et financière mondiale de 2009.

«Ce déclin sans précédent a des conséquences sociales et économiques dramatiques et met en danger des millions d'emplois et d'entreprises», a averti le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili. «Cela souligne la nécessité urgente de relancer le tourisme en toute sécurité, de manière opportune et coordonnée».

Récupération de courte durée

Toutes les régions du monde ont enregistré une forte baisse des arrivées au cours des huit premiers mois de l'année. L'Asie et le Pacifique, première région à souffrir de l'impact du COVID-19, a connu une baisse de 79% des arrivées, suivie de l'Afrique et du Moyen-Orient (tous deux – 69%), de l'Europe (-68%) et des Amériques ( -65%).

Suite à sa réouverture progressive des frontières internationales, l'Europe a enregistré des baisses comparativement plus faibles en juillet et août (-72% et -69%, respectivement). La reprise a cependant été de courte durée, car les restrictions de voyage et les avis ont été réintroduits au milieu d'une augmentation des contagions. De l'autre côté du spectre, l'Asie et le Pacifique ont enregistré les baisses les plus importantes avec -96% sur les deux mois, reflétant la fermeture des frontières en Chine et dans d'autres grandes destinations de la région.

La demande de voyages reste largement modérée en raison de l'incertitude persistante concernant la pandémie et du faible niveau de confiance. Sur la base des dernières tendances, l'OMT s'attend à une baisse globale de près de 70% pour l'ensemble de 2020.

Rebond de la demande internationale attendu au T3 2021

Le Groupe d'experts de l'OMT prévoit un rebond du tourisme international en 2021, principalement au troisième trimestre de 2021. Cependant, environ 20% des experts estiment que le rebond ne pourrait se produire qu'en 2022. Les restrictions de voyage sont considérées comme le principal obstacle à la reprise du tourisme international, la lenteur de l'endiguement du virus et la faible confiance des consommateurs. L'absence de réponse coordonnée entre les pays pour garantir des protocoles harmonisés et des restrictions coordonnées, ainsi que la détérioration de l'environnement économique ont également été identifiés par les experts comme des obstacles importants à la reprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *