8 août 2020

LE HEBDOMADAIRE # 211: C'ÉTAIT HAUT, MAIS PAS UNE BATAILLE

Parfois, cela peut ressembler à une bataille en montée, mais cette semaine a été consacrée à voyager en montée, il n'y a pas eu de bataille. En fait, ce fut une croisière agréable sur plusieurs mètres de dénivelé tout au long de la semaine à la fois sur mon vélo et mes jambes. Il n'y a pas eu de lutte ni de bataille cette semaine, ce qui est un scénario bienvenu pour mon corps.

J’ai débuté la semaine en terminant à Tanunda, comme j’ai écrit dans le dernier «Weekly». Après avoir monté à Tanunda sur mon vélo (1300 m de dénivelé), j'ai fait un trail avec quelques collines dans la Barossa et je suis redescendu à Adélaïde (750 m de dénivelé). J'ai ensuite attaqué ma plus grande randonnée de 105 km d'Adélaïde à Port Elliot via Hahndorf (1400m de dénivelé). J'ai fait ma «course de récupération» à 7 km à Kuitpo Forest avec le husky de Phi, Mishka, puis la semaine s'est terminée par un parcours à travers Belair avec 300 m de dénivelé par une matinée froide, humide et orageuse avec les garçons.

Au total, c'était 2 153 m de dénivelé sur le vélo et 670 m de dénivelé sur les pistes. Mon corps se sent fiable, ce qui est un changement bienvenu, mais pas un changement que je tiens pour acquis et que je ne compte pas rester. Chaque semaine sur les sentiers et les collines est une bénédiction et une opportunité temporaire. Je pense que tout le monde a une date de fin pour certaines activités. Certains s’attendent à ce que ce soit dans 40 ans, tandis que d’autres athlètes plus sujets aux blessures ou limités ne sont pas sûrs que ce soit la dernière fois qu'ils se sentent capables.

C’est souvent un état d’esprit un peu négatif d’attendre d’être blessé, mais c’est aussi réaliste pour quelqu'un comme moi. Cependant, cela vous pousse à gérer les blessures, prenez les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se produise. L'aspect le plus important pour moi est que je chéris les journées de plaisir sur les sentiers plus que la plupart. Je sais ce que ça vaut, ce que ça fait d’être incapable, de ne pas savoir si cela sera là dans votre avenir. Vous souriez simplement quand vous l'avez et savez que ce n'est pas permanent. C’est juste une opportunité que vous avez en ce moment, alors profitez-en.

Cette semaine, j'ai reçu mon exemption de voyage du gouvernement afin que je puisse commencer à planifier mon voyage en Europe dans les semaines à venir, ce qui est passionnant mais rien n'est gravé dans la pierre en 2020, alors j'attendrai que tout soit confirmé avant d'être trop excité. dans une nouvelle aventure. Pour l'instant, c'est une occasion continue de passer du temps avec les amis et la famille tout en explorant les sentiers SA et les itinéraires cyclables.

Mon plan était toujours de quitter Adélaïde avec mon blog en grand ordre, en meilleure forme physique qu'à mon arrivée, et d'avoir simplement embrassé le verrouillage, peu importe ce qui était possible ou non. Je ne voulais pas être cette personne qui se plaignait de ce qu’ils ne pouvaient pas faire, où ils ne pouvaient pas aller ou comment c'était «si injuste». Ce n'est pas injuste, je suis incroyablement privilégié, SA est un état magnifique et je suis entouré de gens positifs qui ont fait de mon séjour ici à Adélaïde un verrouillage exceptionnel.

Ces critiques «  hebdomadaires '' ne sont peut-être pas aussi pleines d'aventures qu'auparavant quand le voyage battait son plein, mais c'est une belle occasion pour moi de prendre note de mes pensées, de ce que j'ai fait et d'avoir un enregistrement numérique de cela pour les années à venir. Si vous êtes arrivé jusque-là, profitez des photos ci-dessous de mes parcours et aventures tout au long de la semaine. J'ai également pris des photos aux SA State Champs pour courir, donc celles-ci sont ici aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *