3 juillet 2020

Lancement du projet Hope Board de l'African Tourism

Le projet de l'Office africain du tourisme Hope a été lancé. Il s'agit d'une initiative révolutionnaire d'aide humanitaire visant à répondre à COVID-19 et à son impact sur l'industrie du tourisme en Afrique.

Le projet Hope définit un cadre général pour la croissance économique et un plan de relance pour les pays africains tirant parti du secteur du tourisme. Le projet permettra également la localisation et l’adaptation de solutions en fonction des besoins spécifiques de chaque pays.

«Le tourisme est un secteur économique important pour de nombreux pays, et les restrictions de voyage qui ont été imposées à la suite de COVID-19 ont fait que la plupart, sinon tous, les pays africains ont subi un coup sévère à leurs économies, a déclaré le président de l'ATV, M. Dit Cuthbert Ncube.

« Le projet Hope a été lancé pour entreprendre le voyage pour reconstruire le voyage et le tourisme en Afrique », a ajouté Ncube.

Ce cadre, une fois mis en œuvre, mettra chaque pays sur une trajectoire ascendante de reprise économique après que le COVID-19 aura été une chose du passé.

Ce faisant, Project Hope vise à repositionner l'industrie du voyage et du tourisme, le secteur le plus touché et le plus endommagé par les crises COVID19, en tant que principale force économique et pour le bien de toute l'Afrique.

S'exprimant depuis le siège de l'African Tourism Board (ATB) à Pretoria lors du lancement en ligne, M. Ncube a déclaré: «Nous l'avons inventé Project Hope for Africa indiquant que nous avons choisi la foi plutôt que la peur, l'espoir sur le désespoir, et nous restons convaincus que le tourisme récupérer pour devenir plus fort qu'auparavant.

«Le projet comprendra des initiatives et des activités spécifiques qui rétabliront la confiance dans les voyages sur le continent africain.»

Ces activités nécessiteront un engagement et des interventions ciblés de la part des gouvernements, ce qui impliquera l’affectation de fonds du produit intérieur brut (PIB) de chaque pays aux initiatives de Project Hope.

L'une des manières fondamentales d'affecter les fonds est de fournir une aide financière aux entreprises, en particulier aux PME du secteur des voyages et du tourisme, afin de les aider à se remettre de l'impact.

«Le secteur du tourisme dépend de ces entreprises pour faciliter l'offre de produits; il est donc impératif que les gouvernements apportent le soutien nécessaire pour aider les parties prenantes à faire revenir les entreprises », a déclaré M. Ncube.

Les fonds pourraient également être consacrés à la mise en place d’infrastructures de conformité en matière de santé et de sécurité qui contribueront très longtemps à renforcer la volonté de l’Afrique de reprendre ses voyages en toute sécurité.

M. Ncube a également souligné que COVID 19 a uniformisé les règles du jeu pour toutes les destinations touristiques et que, par conséquent, celles qui sortiront plus grandes et meilleures seront celles qui peuvent être perçues comme viables et sûres pour les voyages. Cela signifie que l'Afrique doit s'engager dans des communications stratégiquement ciblées pour se présenter comme telle.

« Les perceptions que nous construisons en Afrique sont plus critiques que jamais maintenant, et ATB à travers Project Hope prévoit de coordonner ces efforts de collaboration avec les différents offices de tourisme à travers l'Afrique », a souligné M. Ncube.

L'accent a été mis sur le tourisme intérieur et les voyages régionaux qui constitueront également une grande partie des initiatives de Project Hope, en particulier alors que les frontières restent fermées.

Le lancement de Project Hope cette semaine a réuni des personnalités de premier plan, y compris des membres de l'ATB, des mécènes et des dirigeants du tourisme d'Afrique, d'Europe, des États-Unis, d'Israël et d'Asie pour discuter des plans futurs qui aideraient au développement du tourisme africain pendant et après le COVID. 19 pandémie.

Parmi les dirigeants et personnalités éminentes de l'arène mondiale du tourisme figuraient le Dr Taleb Rifai, ancien secrétaire général de l'OMT et patron de l'ATV; M. Alain St.Ange, ancien ministre du tourisme des Seychelles et président de l'ATV; Dr. Walter Mzembi, ancien Ministre du Tourisme de la République du Zimbabwe; et le Dr Peter Tarlow de Safer Tourism et membre de Rebuilding Travel.

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *