16 juin 2021

La réponse de l’OMT au sommet du WTTC s’est achevée en République dominicaine

L’OMT avait initialement prévu qu’une réunion couvrant la région des Amériques se tiendrait en République dominicaine, ce qui était en contradiction avec le sommet du WTTC qui s’est tenu récemment à Cancun, au Mexique.

  1. Les leaders du tourisme dans les Amériques se sont réunis lors d’une réunion reportée de dates initialement conflictuelles avec le Sommet du WTTC.
  2. La République dominicaine hôte avec 15 ministres et vice-ministres du tourisme des Amériques a établi des accords de partenariat et des procédures pour relancer le tourisme.
  3. Les discussions ont porté sur le rétablissement de la confiance dans les voyages et la protection des entreprises et des emplois.

L’OMT n’a pas participé au Sommet du WTTC, qui a peut-être été une première dans l’histoire des relations entre le WTTC et l’OMT.

En raison d’un article de presse qui comprenait eTurboNews critiquant la République dominicaine pour son respect du calendrier établi par l’OMT en conflit direct avec le sommet mondial du WTTC, le ministre du Tourisme de la République dominicaine a reporté l’événement de l’OMT dans les Amériques. La question de savoir pourquoi l’OMT n’a pas participé au WTTC alors que le conflit avait été résolu n’a pas reçu de réponse.

Le ministre du Tourisme David Collado avec 15 autres ministres et vice-ministres du tourisme des Amériques ont établi des accords de partenariat et des procédures pour relancer le tourisme dans la région lors d’une réunion convoquée par l’Organisation mondiale du tourisme et dirigée dans son inauguration par Luis Abinader, président de la République dominicaine République.

Les leaders du tourisme des Amériques se sont engagés à aborder conjointement la réactivation du tourisme, en faisant du secteur une priorité et en adoptant des protocoles internationaux. En outre, ils ont convenu de mettre l’accent sur l’innovation et la transformation numérique, de développer un tourisme durable et de renforcer les mécanismes de soutien aux travailleurs et aux entreprises impactées.

Au début de la réunion, le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a salué la manière dont la République dominicaine a géré la réponse à la pandémie de COVID-19 et a souligné que «le rétablissement de la confiance dans les voyages est une première étape clé vers la reprise du tourisme, apportant de l’espoir à des millions de personnes dans les Amériques et provoquant la reprise économique en général. »

Dans son accueil aux ministres du Tourisme et aux représentants de toutes les Amériques, le président Luis Abinader a souligné le rôle de l’OMT en tant que catalyseur de l’innovation et des synergies et a appelé les personnes présentes à se renforcer en tant que destination partagée et en tant que région par l’unité, la détermination, concentration et vision commune.

Le ministre Collado a souligné que le secteur du tourisme génère des opportunités d’emploi pour plus de 500 000 familles et contribue à 15% du produit intérieur brut du pays. De même, il a approuvé l’engagement «avec les Dominicains, avec les partenaires du secteur et avec les millions de touristes qui attendent avec impatience de visiter et de connaître les belles destinations de la République dominicaine».

Parmi les principaux sujets de discussion figuraient le rétablissement de la confiance dans les voyages, la protection des entreprises et des emplois et la garantie que les avantages de la renaissance du tourisme se font sentir au-delà de l’industrie elle-même. Les sessions de travail ont été suivies en personne par les ministres et vice-ministres du Brésil, de la Colombie, de Cuba, d’El Salvador, du Guatemala, d’Haïti, du Honduras, du Mexique, du Panama, de Porto Rico, de l’Uruguay et du Venezuela, et virtuellement par des représentants gouvernementaux de l’Argentine, de la Barbade et de la Bolivie , Chili, Nicaragua et Pérou.

Les réunions ont été organisées avec la coordination du pays hôte par le biais du Ministère du tourisme de la République dominicaine, avec la participation de représentants de l’Association du transport aérien international (IATA), de l’Organisation internationale de l’aviation civile internationale (OACI) et de l’Association des hôtels et Tourisme de la République dominicaine, entre autres organisations du secteur.

Le sommet s’est terminé par la signature de la Déclaration de Punta Cana qui a scellé l’engagement des dirigeants régionaux à faire du tourisme un pilier du développement durable et à garantir un plan de relance efficace après le COVID.

#rebuildingtravel