7 mars 2021

La France réfléchit à de nouvelles restrictions et verrouillages alors que le COVID-19 fait rage

Il y a quelques villes et régions en France où le virus circule beaucoup plus rapidement qu’ailleurs et cela peut nécessiter des mesures de confinement régionales

  • L’accélération de la propagation du coronavirus pourrait forcer la France à imposer de nouvelles restrictions et des verrouillages régionaux
  • Les autorités locales sont prêtes à mettre en œuvre des restrictions supplémentaires
  • La France est sortie de son deuxième verrouillage national en novembre

Le ministre français de la Santé a déclaré que la montée en flèche du nombre de nouveaux cas de COVID-19 pourrait forcer le gouvernement à imposer de nouvelles restrictions liées à la pandémie, y compris des verrouillages régionaux,

Le ministre de la Santé, Olivier Veran, s’est rendu aujourd’hui dans la ville balnéaire du sud de Nice, inspectant un centre de santé local. Nice a connu ces derniers temps un pic majeur de coronavirus, devenant la ville la plus touchée du pays, avec un taux d’infection de 751 cas pour 100000 habitants.

«Il y a quelques villes et régions en France où le virus circule beaucoup plus rapidement qu’ailleurs et cela peut nécessiter des mesures de confinement régionales», a déclaré Veran.

Les autorités locales sont prêtes à mettre en œuvre des restrictions supplémentaires, attendant seulement que le gouvernement central prenne la décision sur leur portée, a déclaré le maire de Nice, Christian Estrosi, s’exprimant aux côtés de Veran.

La France est sortie de son deuxième verrouillage national en novembre, le remplaçant par un couvre-feu qui a ensuite été encore resserré à la mi-janvier jusqu’à 18 heures. Cependant, les mesures restrictives n’ont apparemment pas réussi à ralentir la propagation et les hauts responsables français ont à plusieurs reprises réfléchi à la possibilité d’un nouveau verrouillage national.

Pourtant, aucune décision de refermer la France n’a encore été prise, le principal argument contre cela étant les préoccupations concernant l’impact économique majeur qu’il infligerait.

La France reste parmi les pays les plus touchés au monde, avec un nombre d’infections approchant la barre des 3,6 millions. Plus de 80 000 personnes ont succombé à la maladie à travers le pays depuis le début de la pandémie.

La France a signalé plus de 24 000 nouvelles infections vendredi, soit une augmentation de près de 4 000 par rapport à il y a une semaine. La moyenne sur sept jours des nouvelles infections a également augmenté, dépassant la barre des 19 000.

Parmi les États européens, le décompte de la France n’est éclipsé que par les chiffres du Royaume-Uni. La Grande-Bretagne a bien dépassé la barre des quatre millions d’infections, tandis que 120 000 personnes sont décédées du COVID-19.