8 août 2020

La côte sud de la Jamaïque ouverte aux touristes

La côte sud de la Jamaïque est désormais ouverte aux touristes après le lancement d'un corridor résilient de la côte sud, qui s'étend de Milk River à Negril. Afin de favoriser la réouverture sûre et continue du secteur du tourisme, le ministre jamaïcain du Tourisme, l'hon. Edmund Bartlett. a annoncé hier que le nouveau couloir sera introduit le 15 juillet. Tout comme le Corridor résilient de la côte nord, qui a été inauguré en juin, cette zone accueillera les visiteurs avec des protocoles de santé et de sécurité robustes.

Hier, lors d'une allocution devant le Parlement, le ministre a déclaré: «Cette expansion, qui prendra effet le 15 juillet, permettra à davantage de visiteurs de découvrir le produit touristique, tout en permettant aux entreprises et aux travailleurs du tourisme de reprendre leurs activités dans un environnement sûr.»

Il a noté que les principaux protocoles de ce corridor comprennent la limitation de l'accès aux seules propriétés autorisées pour garantir que les visiteurs se rendront dans des endroits conformes aux COVID, ainsi que pour garantir que les parties prenantes des secteurs public et privé sont responsables de la collaboration, afin de garantir le suivi approfondi que est requis.

«Les protocoles ont été conçus sur la base de références de près de 20 marchés dans les Caraïbes et dans le monde ainsi que des agences de santé internationales. Ils couvrent les grands et les petits hôtels, les maisons d'hôtes, les attractions, les plages, les transports, le shopping, les activités sociales (restaurants et bars) et les ports de croisière », a déclaré le ministre.

M. Bartlett a noté que «la société de développement de produits touristiques (TPDCo) joue un rôle de premier plan dans le respect de ces protocoles. Le TPDCo a redéployé les responsables de la qualité des produits existants pour augmenter le nombre de personnes dédiées à la surveillance de la conformité de 11 à 70, afin de s'assurer qu'elles ont la capacité appropriée pour gérer cette tâche, ce qui implique une surveillance constante. »

«Pour l'avenir, l'intention est que le TPDCo travaille en collaboration avec les ministères de la santé et du bien-être; Gouvernement local et développement communautaire; Transports et sécurité nationale, ainsi que d'autres partenaires touristiques pour appliquer les protocoles le long des couloirs. À cette fin, le ministère de la Sécurité nationale déploiera plus de 140 gendarmes de district formés au TPDCo pour renforcer le mécanisme de surveillance », a-t-il déclaré.

Pour obtenir la certification COVID, les entités touristiques sont tenues, entre autres, de soumettre un plan de reconstitution basé sur les protocoles; introduire une signalisation appropriée liée aux COVID, ainsi qu'imposer la distanciation sociale, la désinfection des mains et le port de masques.

Lors de sa présentation, le ministre a également annoncé que la prochaine phase de la réouverture verrait l'ouverture d'attractions conformes à COVID-19 le 21 juillet 2020.

«Nous avons déjà eu des indications que 23 de ces attractions, à proximité de la zone de la côte nord sont devenues conformes et nous en avons deux le long de la côte sud, dont une qui ne se trouve pas dans ce couloir immédiat. L'une des raisons pour lesquelles nous avons mis l'ouverture des attractions au 21 juillet est de garantir que nous avons le niveau de conformité requis », a-t-il expliqué.

«Le secteur du tourisme a rouvert aux visiteurs le 15 juin 2020 et depuis lors, a accueilli plus de 35 000 visiteurs et résidents jamaïcains. On estime que durant le mois de juillet, la Jamaïque accueillera un total de 41 000 passagers (visiteurs et résidents jamaïcains). Cela se traduira par environ 80 millions de dollars de revenus », a déclaré la ministre Bartlett.

Plus de nouvelles sur la Jamaïque.

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *