Catégories
Tourisme

Grenade: Mise à jour officielle du tourisme COVID-19

Les Grenadiens et les visiteurs devront attendre jusqu'en 2021 pour vivre les célébrations uniques du carnaval de Spicemas car la Spicemas Corporation (SMC) a pris la difficile décision d'annuler à la lumière des préoccupations concernant la santé publique au milieu de la pandémie de COVID-19. Le SMC a fait l'annonce aujourd'hui et a promis que le délai prolongé permettra la planification et l'exécution d'un Spicemas plus grand et meilleur qui se tient généralement en août.

En attendant, le couvre-feu de 24 heures mis en place à la Grenade, à Carriacou et à la Petite Martinique le mardi 30 mars, en réponse à Covid-19, se poursuit avec trois jours pour les achats essentiels et l'ouverture de certaines entreprises, sur une base limitée. La législation actuelle (jusqu'au 12 mai) exige que les personnes restent à la maison, sauf pour les achats alimentaires essentiels, les opérations bancaires et les besoins médicaux, ainsi que pour les autres commerçants agréés, et sera examinée chaque semaine. Toutes les entreprises et attractions touristiques, la majorité des hébergements touristiques dans la destination des trois îles, les aéroports de la Grenade et de Carriacou et tous les ports restent temporairement fermés.

Au 2 mai, la Grenade avait 21 cas confirmés de Covid-19 (20 sur l'île), la plupart étant importés ou liés à l'importation selon le ministère de la Santé de la Grenade. Depuis, 13 cas ont été déclarés médicalement guéris et sept sont toujours actifs. Le ministère poursuit la recherche proactive des contacts, le dépistage et les tests.

En ce qui concerne les opérations au port d'entrée, le ministère du Tourisme et de l'Aviation civile a déclaré que le commissaire de police avait approuvé, sur avis du Cabinet, que des yachts sans équipage se trouvant dans les eaux de la Grenade devaient être transportés pour entretien. Le ministère et la Grenade Tourism Authority (GTA) continuent de mobiliser les parties prenantes et de planifier la reprise de l'industrie du tourisme après le COVID-19.

En outre, le gouvernement de la Grenade a annoncé que plus de 700 Grenadiens ont jusqu'à présent bénéficié du programme de stimulation économique COVID-19. Jusqu'à présent, le ministère des Finances a traité les paiements de soutien de la masse salariale au profit de 538 employés et les paiements de soutien du revenu pour 196 personnes. À ce jour, le nouveau Secrétariat du soutien économique COVID-19 a reçu 1 000 demandes d'aide au revenu et 294 demandes d'aide à la paie. Cependant, certaines de ces demandes ont été réorientées vers d'autres mesures du plan de relance, telles que les allocations de chômage et la facilité de prêt à des conditions de faveur aux petites entreprises de la Grenada Development Bank.

Dans le cadre du plan de relance annoncé par le Premier ministre le 20 mars 2020, l'une des mesures vise à éviter les licenciements et la perte de moyens de subsistance dans le secteur du tourisme. Le soutien du revenu est destiné aux exploitants d'autobus publics, aux chauffeurs de taxi, aux vendeurs de tourisme et à d'autres professionnels de l'hôtellerie identifiés, tandis que le soutien de la paie est fourni aux hôtels, restaurants, bars et petits agents de voyage.

Outre la masse salariale et les paiements de soutien du revenu, plusieurs autres mesures sont incluses dans le plan de relance du gouvernement. Il s'agit notamment des allocations de chômage initialement estimées à 10 millions de dollars, fournies par le biais du régime national d'assurance; l'expansion de la facilité de prêt à des conditions de faveur aux petites entreprises de la Grenada Development Bank et la suspension de l'avance mensuelle sur l'impôt sur le revenu des sociétés et le versement échelonné de la taxe annuelle de timbre pour la période d'avril à juin 2020.

Au total, la Grenade recevra 22,4 millions de dollars EU d'aide d'urgence du Fonds monétaire international (FMI), qui seront utilisés pour soutenir «la stabilité macroéconomique et faciliter la reprise économique ultérieure».

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *