25 novembre 2020

Croisière? Illégal aux États-Unis jusqu'en septembre 2020

Croisière? Illégal aux États-Unis jusqu'en septembre 2020

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont annoncé aujourd'hui la prolongation d'un ordre d'interdiction de naviguer pour les navires de croisière jusqu'au 30 septembre 2020. Cette ordonnance continue de suspendre les opérations de passagers sur les navires de croisière ayant la capacité de transporter au moins 250 passagers dans les eaux soumises à la juridiction américaine.

La CDC soutient la décision du 19 juin de la Cruise Lines International Association (CLIA) de prolonger volontairement la suspension des opérations pour les voyages en paquebot de croisière jusqu'au 15 septembre 2020. Conformément à l'annonce de la CLIA de la suspension volontaire des opérations par ses sociétés membres, la CDC a a prolongé son interdiction de naviguer afin de garantir que les opérations de passagers sur les navires de croisière ne reprennent pas prématurément.

Les données cumulées du CDC du 1er mars au 10 juillet 2020 montrent 2973 cas de maladies COVID-19 ou de type COVID sur les navires de croisière, en plus de 34 décès. Ces cas faisaient partie de 99 foyers sur 123 navires de croisière différents. Au cours de cette période, 80% des navires ont été affectés par COVID-19. Au 3 juillet, neuf des 49 navires visés par l’interdiction de voile ont des foyers en cours ou en voie de disparition. Selon les données de la Garde côtière américaine, au 10 juillet 2020, il y avait 67 navires avec 14702 membres d'équipage à bord.

Cette ordonnance restera en vigueur jusqu'au premier en date des jours suivants:

  1. L’expiration de la déclaration du Secrétaire à la santé et aux services sociaux selon laquelle COVID-19 constitue une urgence de santé publique,
  2. Le directeur du CDC annule ou modifie l'ordonnance en fonction de considérations spécifiques de santé publique ou d'autres considérations, ou
  3. 30 septembre 2020.

À bord des navires de croisière, les passagers et l'équipage partagent des espaces plus fréquentés que la plupart des zones urbaines. Même lorsque seul l'équipage essentiel est à bord, la propagation continue de COVID-19 se produit toujours. Si les opérations de passagers de navires de croisière sans restriction étaient autorisées à reprendre, les passagers et l'équipage à bord courraient un risque accru d'infection au COVID-19 et ceux qui travaillent ou voyagent sur des navires de croisière poseraient des risques inutiles substantiels aux travailleurs de la santé, au personnel portuaire et aux partenaires fédéraux ( c.-à-d. les douanes et la protection des frontières et les garde-côtes américains) et les communautés dans lesquelles ils retournent.

Les commentaires écrits peuvent être soumis via l'avis du Federal Register, une fois publié.

Le CDC continuera de mettre à jour ses directives et recommandations pour spécifier les normes de sécurité de base et les interventions de santé publique sur la base des meilleures preuves scientifiques disponibles.

#rebuildingtravel

– eTurboNews | Tendances | Nouvelles de voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *