5 août 2020

Un sombre rapport de la CNUCED souligne la nécessité de rouvrir le secteur du tourisme en toute sécurité

Ministre jamaïcain du Tourisme, l'hon. Edmund Bartlett, a déclaré qu'un rapport publié aujourd'hui par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) décrivant les retombées prévues pour l'économie mondiale et en particulier des pays comme la Jamaïque, en raison de l'impact de la pandémie COVID-19 sur le tourisme, souligne la nécessité de restaurer le secteur en rouvrant progressivement et en toute sécurité.

Le rapport souligne que «le secteur du tourisme mondial pourrait perdre au moins 1,2 billion de dollars américains ou 1,5% du produit intérieur brut (PIB) mondial, après avoir été immobilisé pendant près de quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus». Il indique en outre que «la perte pourrait atteindre 2,2 billions de dollars américains ou 2,8% du PIB mondial si la pause dans le tourisme international dure huit mois, conformément à la baisse attendue du tourisme telle que projetée par l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) . « 

Le rapport mentionne également la Jamaïque comme le pays qui souffrira le plus des retombées économiques, avec une baisse estimée de 11% du PIB, devant la Thaïlande (-9%), la Croatie (-8%), le Portugal (-6%) et la République dominicaine (-5%), pour n'en nommer que quelques-uns.

Le ministre a noté que «comme je l'ai indiqué récemment au Parlement, la restauration de notre secteur touristique est une question de vie économique ou de mort. La réalité est que l’économie de la Jamaïque dépend de l’industrie du tourisme. Il contribue à 50% des recettes en devises de l'économie et génère 354 000 emplois directs, indirects et induits. » Il a ajouté: «Malheureusement, la plupart de nos travailleurs du tourisme ont été déplacés en raison de la pandémie. Ainsi, le rapport de la CNUCED souligne le fait que nous devons restaurer le secteur le plus rapidement possible pour inverser l’impact de COVID-19 sur le PIB du pays. »

Il a expliqué que «le rapport vient également dans le contexte de nos propres projections selon lesquelles la Jamaïque devrait perdre 146 milliards de dollars jamaïcains d'avril 2020 à mars 2021, en raison du ralentissement du tourisme causé par COVID-19».

Le ministre Bartlett a souligné que: « Le mois de juillet, qui promet de montrer la plus forte poussée de reprise, doit être bien géré et les nouveaux protocoles que nous avons introduits sont conçus pour permettre une entrée plus transparente des Jamaïcains et des visiteurs. » Il a déclaré que «la nomination d'une nouvelle équipe de gestion du corridor résilient, dirigée par M. John Byles, renforce davantage la surveillance et la conformité des entités le long du corridor et constitue une étape supplémentaire dans la mesure où nous cherchons à garantir l'intégrité du processus et continuons à protéger la santé et le bien-être de nos populations. »

Plus de nouvelles sur la Jamaïque.

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *