4 juillet 2020

One Seychelles célèbre la Journée mondiale de l'environnement

En cette Journée mondiale de l'environnement, il est important de réfléchir à la façon dont l'environnement et notre économie fragile sont intrinsèquement liés, a déclaré le président de One Seychelles, Alain St.Ange. Les Seychelles continuent de se vanter de plages immaculées et de sentiers de randonnée, alors que la réalité est que la majorité des gens qui affluent vers les plages ou vers le haut de nos montagnes laissent sans vergogne leurs déchets.

Notre incapacité à maintenir et à protéger notre environnement, qui est constamment menacé par des citoyens apathiques, une application médiocre et des lois faibles, mine inévitablement notre économie. Si nous ne pouvons pas maintenir l'environnement, nous ne pouvons pas nous maintenir (Wangari Maathai).

Nous devons à notre pays et aux générations futures de Seychellois de vivre de manière plus durable, car nous avons une Seychelles et une chance de la sauver.

Les Seychelles ont de nombreuses raisons de célébrer cette journée pour avoir atteint un statut mondial admirable en matière de conservation de l'environnement et de la nature. Beaucoup de travail acharné et passionné a été investi dans la conservation de la beauté naturelle que le Bon Dieu nous a donnée et nous a confié les Seychellois en tant que gardiens responsables pour le bien du monde et pour les générations à venir après notre transit relativement bref sur Terre.

En tant que population insulaire aimant la nature, c'est avec beaucoup de fierté que nous reconnaissons avec confiance que nous avons donné un bon coup aux défis environnementaux et de conservation. Aujourd'hui, nous sommes les fiers gardiens de deux sites de conservation du patrimoine mondial de l'UNESCO d'une beauté exceptionnelle. Nous avons effectivement légiféré contre l'exploitation des espèces menacées et en voie de disparition telles que les tortues et les dauphins et interdit l'importation de plastiques et incité à leur collecte et à leur élimination de manière durable. Nous avons désigné plus de 50% de notre superficie comme parcs nationaux. Plus récemment, avec la prédominance mondiale du «concept d'économie bleue», la République a réussi à légiférer son plan d'aménagement du territoire maritime en désignant 30% des 1,4 million de kilomètres carrés de zone économique exclusive comme zones marines protégées pour une utilisation durable. Les Seychelles dominent actuellement le monde avec la meilleure qualité de l'air et l'océan le plus propre.

Au fur et à mesure que nous avançons, les défis pour rester en pole position sur la durabilité de ses synergies environnementales et socio-économiques «vertes et bleues» restent des tâches de taille. Nous avons commis des erreurs grossières à la fois sur terre et dans notre océan. Puissions-nous tirer des leçons des mésaventures, qu'elles soient préméditées ou imprévues. Puisse les efforts dans les projets d’adaptation environnementale à travers le pays continuer à voir une implication accrue des ONG concernées par l’environnement, en particulier les jeunes guerriers de l’environnement avec le soutien appréciable de nos précieux partenaires internes et externes.

Une Seychelles accorde une attention particulière à la participation communautaire positive des Seychellois, comme l'initiative de la Praslin Fishers Association qui a volontairement décidé de ne pas pêcher dans la baie de Baie Ste Anne pendant la période calme de l'année pour permettre aux poissons de croître dans la baie et d'être disponible pour quand il fait rude en haute mer. Cette initiative locale et communautaire est applaudie.

Nous savons tous que notre environnement vierge est «l’oie qui pond notre œuf d’or» pour nos principaux piliers de notre économie, que ce soit pour le tourisme ou la pêche. Une Seychelles souhaite à tous les Seychellois une journée de l'environnement réfléchie et heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *