Cela a déjà été annoncé nouvelle proposition qu'IAG a soumise à la Commission européenne pour approuver l'acquisition d'Air Europa, une décision qui arrivera, au plus tôt, le 20 août. Depuis la semaine dernière, l'Exécutif communautaire a eu une nouvelle offre sur la table qui représente abandonner 52% des fréquences opéré par Air Europa, ce qui représente une augmentation de 12% par rapport à l'offre initiale proposée par la compagnie.

Finalement, Ce seront 52% des fréquences – et non 40% – qu'Iberia est prête à céder à ses concurrents en cas de réalisation de l'opération de rachat d'Air Europa.

Comme l'ont souligné des sources d'Iberia, lundi 10 dernier, elle a été présentée à Bruxelles élargie avec quelques modifications par rapport à la précédente, « notre nouvelle offre envisage de céder jusqu'à 52% des fréquences exploitées par Air Europa à des compagnies aériennes concurrentes en 2023 ».

Iberia est prête à céder 52 % des fréquences d'Air Europa à ses concurrents. Source : Archives Hosteltur

L'entreprise souligne qu'elle entretient depuis des mois un dialogue « constructif » avec la Commission européenne pour répondre aux objections que Bruxelles lui a adressées concernant l'opération d'achat d'Air Europa en raison de ses doutes sur l'impact sur la concurrence. Quelque chose qui représente un « effort très important » et qui démontre, selon des sources d'Iberia, son engagement à garantir que l'achat d'Air Europa « s'effectue avec toutes les garanties pour les consommateurs ».

Dans ce sens, La nouvelle offre ne représente pas une diminution de capacitémais « la garantie que sur toutes les routes il y a plusieurs concurrents et donc différentes options pour les voyageurs ».

Selon lui, l'union des forces des deux plus grandes compagnies aériennes espagnoles est « indispensable » pour développer le « hub » de Madrid au niveau de ceux du nord de l'Europe, pour améliorer la connectivité de l'Espagne – notamment vers l'Asie – et pour générer de nouvelles opportunités de richesse. création et emploi dans le pays.

La La Commission européenne a désormais fixé la date limite au 20 août prendre une décision sur l'opération, même s'il est possible qu'il y ait de nouvelles pauses dans son étude ou une autre prolongation du délai, de sorte que la décision pourrait être retardée.

Actualités connexes :

-Bruxelles fixe le 20 août pour se prononcer sur le rachat d'Air Europa

-La défense vigoureuse d'Iberia de la fusion avec Air Europa

-IAG : réduit les pertes et améliore les performances sur Air France-KLM et Lufthansa

-Les six compagnies aériennes auxquelles Iberia propose de transférer les routes d'Air Europa

★★★★★