26 janvier 2021

L'Ouganda Civil Aviation Authority publie des directives COVID-19 pour les passagers

L'Ouganda Civil Aviation Authority a resserré les mesures à l'aéroport international d'Entebbe de Kampala pour lutter contre la propagation du COVID-19.

Les passagers au départ devraient désormais arriver à l'aéroport au moins quatre heures avant l'embarquement pour suivre les procédures de contrôle du port de santé. Ils seront également tenus de présenter un certificat sanitaire valide du ministère de la Santé ou de subir un test rapide à l'aéroport avant le départ.

Tous les passagers à l'arrivée et au départ devront également porter des masques faciaux et faire preuve de distanciation sociale lorsque les compagnies aériennes reprendront leurs activités, selon l'ing. Ayub Sooma, directeur des aéroports et de la sécurité aérienne de l’UCAA.

Sooma dit que les changements sont conformes aux nouvelles directives émises par l'Organisation de l'aviation civile internationale-OACI, Airports Council International et l'Organisation mondiale de la santé-OMS, alors que les pays se préparent à ouvrir des aéroports dont certains sont fermés au trafic passagers depuis plus de deux mois.

Sooma dit qu'ils travaillent avec des fonctionnaires du ministère de la Santé, des Affaires intérieures et des Affaires étrangères pour s'assurer que l'aéroport d'Entebbe se conforme aux directives établies.

Sooma explique en outre que certains des changements dans les installations de l'aéroport comprendront la fourniture de plus d'espace pour les salles d'embarquement, l'installation de portes et de robinets non tactiles à capteur automatique, de lecteurs de cartes d'embarquement électroniques et de lecteurs de documents automatisés pour limiter la numérisation excessive des passeports . Trois grands marquis ont déjà été érigés pour assurer aux passagers une distance physique.

Le Dr James Eyul, spécialiste médical de l'aviation de l'UCAA, explique que les agents de santé et d'immigration seront en mesure de gérer 100 passagers dans les deux tentes pour le contrôle et le traitement des documents tandis que des échantillons seront prélevés sur un maximum de dix passagers en même temps.

Cependant, le Dr Benson Tumwesigye, qui a dirigé une délégation du ministère de la Santé pour inspecter l'aéroport et évaluer les progrès des mesures COVID-19, affirme que l'UCAA doit améliorer l'aération à l'intérieur des tentes pour éviter l'infection. Il dit que l'aéroport ne peut reprendre les vols de passagers que lorsque le ministère de la Santé est convaincu que les mesures de précaution sont respectées.

Le président Yoweri Museveni a suspendu les vols de passagers le 22 mars pour lutter contre la propagation du COVID-19. Il a cependant autorisé les vols cargo et d'urgence à poursuivre ses opérations. Avant le verrouillage, l'aéroport d'Entebbe pouvait gérer entre 90 et 120 vols par jour.

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *