3 juillet 2020

Les réservations de vols européens révèlent que «Londres est tombée»

Les données de réservation de vol montrent que Londres est tombée au bas du top 10 des villes européennes les plus réservées, car les restrictions aux frontières et les réglementations britanniques en matière de quarantaine ont étouffé les voyages, selon de nouvelles recherches.

Au cours de la première moitié de juin de l'année dernière, alors que la saison des fêtes battait son plein, Londres était la ville la plus réservée d'Europe pour toutes les dates d'arrivée, suivie de Paris et de Rome.

Cependant, les restrictions de voyage imposées à la suite de la pandémie de COVID-19, telles que les règles de quarantaine imposées par le gouvernement britannique, la capitale a chuté au bas du top 10.

Alors que l'Europe a commencé à assouplir les restrictions de voyage et les réservations ont commencé à augmenter, celles de Londres ont langui

Sous la pression du secteur des voyages, le gouvernement britannique semble enfin prêt à annoncer des «couloirs de voyage» vers les hotspots d'été européens populaires tels que la France, l'Allemagne, la Grèce, la Turquie et l'Italie. Cela permettrait aux compagnies aériennes d'ouvrir des vols pour les réservations vers les Britanniques désireux de s'évader pendant l'été.

Lisbonne a quant à elle grimpé en tête de la liste des villes européennes les plus réservées au cours de la première moitié de juin, par rapport à une position proche du bas en neuvième place en 2019.

Le Portugal a été l'un des premiers pays à établir des protocoles améliorés d'hygiène et de sécurité pour accueillir les touristes et possède l'un des taux de test les plus élevés pour contrôler la transmission.

Selon la recherche, les nouveaux billets émis pour de futurs voyages internationaux vers l'Union européenne (UE) ont chuté de 84,4% au cours de la première moitié de juin par rapport à la même période en 2019, se remettant d'une baisse globale de 94,5% en mai.

Pendant ce temps, les réservations vers le Royaume-Uni ont chuté de 96,7% au cours de la première moitié de juin, presque inchangées par rapport à l'effondrement précipité de 97,2% en mai.

Les nouvelles réservations de vols pour tous les futurs départs internationaux en provenance de l'UE ont chuté de 80,2% au cours de la première moitié de juin 2020, par rapport à la même période en 2019, se remettant d'une lourde baisse de 92,3% en mai.

À titre de comparaison, les réservations de Londres ne se sont rétablies qu'à 89,8% en glissement annuel au cours de la première moitié de juin, contre une baisse de 94,0% en mai.

L'année dernière, le Royaume-Uni a attiré plus de 40 millions de visiteurs étrangers. Ces données montrent que si le gouvernement britannique continue de traîner les talons en annonçant les prochaines étapes de la réouverture du pays, y compris la suppression des barrières telles que la quarantaine et l'établissement de «  couloirs aériens '', cela aura un effet dévastateur sur le secteur du voyage et du tourisme .

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *