Les procureurs américains recommandent de hauts responsables américains Département de la justice se montrer charges criminelles contre Boeing, après qu'il a été révélé que le constructeur aéronautique avait violé un accord lié aux deux accidents mortels avec lui 737 MAX, qui l'a protégé des accusations de fraude. La justice doit décider avant le 7 juillet si elle va poursuivre le constructeur aéronautique. Dans le même temps, le proches des victimes Ils exhortent les procureurs à demander une amende de 25 milliards de dollars déjà ouvert un procédure pénale.

C'est ce qu'a rapporté l'agence de presse britannique Reuters. En mai, les autorités ont déterminé que l'entreprise avait violé une Accord 2021 qui avait protégé Boeing d'une accusation pénale de complot en vue de commettre une fraude, découlant des deux accidents mortels en 2018 et 2019, impliquant l'avion 737 MAX, qui ont causé la mort de 346 personnes.

Dans le cadre du règlement de 2021, le ministère de la Justice a accepté de ne pas poursuivre Boeing pour des allégations de fraude. Administration fédérale de l'aviation (FAA) à condition que le fabricant respecte l'engagement de revoir vos pratiques et contrôles et présenter des rapports périodiques. De plus, Boeing paierait 2,5 milliards de dollars pour résoudre l'enquête.

Boeing est sous la surveillance étroite des régulateurs, procureurs et législateurs américains depuis qu'un panneau latéral d'un avion d'Alaska Airlines a explosé en plein vol le 5 janvier (Source : NTSB)

Auparavant, l'entreprise avait affirmé avoir « respecté les termes » de l'accord de 2021, valable trois ans et connu sous le nom d'accord de poursuite différée.

Les deux parties sont en pourparlers sur une éventuelle résolution de l'enquête du ministère de la Justice et il n'est pas certain que les responsables porteront des accusations.

Des accusations criminelles aggraveraient la situation crise croissante chez Boeingqui est sous la stricte surveillance des régulateurs, des procureurs et des législateurs américains depuis des mois, depuis la découverte d'un panneau latéral d'un avion de ligne. Compagnies aériennes Alaska a sauté dans les airs, en plein vol, le 5 janvier, deux jours seulement avant l’expiration de l’accord de 2021.

Il se pourrait également qu'au lieu de poursuivre Boeing en justice, le ministère de la Justice prolonger l’accord de 2021 pendant un an ou proposer des conditions nouvelles et plus strictes, selon des sources citées par Reuters.

Le ministère de la Justice peut également exiger de l'entreprise qu'elle reconnaisse son irrégularité Plaider coupable. Boeing pourrait être disposé à payer une amende et accepter un superviseurmais il croit qu'un plaider coupablequi implique généralement des restrictions commerciales supplémentaires, pourrait être trop perturbateur, selon l'une des sources.

Plus d’actualités Boeing :

– Boeing enregistre une baisse des livraisons plus spectaculaire que son rival

– Encore des problèmes pour Boeing : nouvelle enquête criminelle et incidents sur les vols

– Les clés de la crise d'un géant : qu'est-il arrivé à Boeing ?

– Crise chez Boeing : le président-directeur général, Dave Calhoun, démissionne

– La confiance dans Boeing, en chute libre à cause des problèmes de ses avions

– Un vieux 737 perd un panneau en plein vol et il y a des problèmes avec le 787

– Boeing fait l'objet d'une enquête criminelle pour des défaillances de fabrication

– Davantage d'inspections chez Boeing après l'audit de ses usines

– Boeing licencie le responsable des avions 737 MAX

★★★★★