Catégories
Tourisme

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 reportés à l'été 2021

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président du Comité international olympique Thomas Bach ont tenu une conférence téléphonique aujourd'hui, où il a été convenu que la meilleure voie à suivre était de retarder les Jeux olympiques de 2020.

Enfin, après des semaines d'incertitude sur son avenir au milieu de la pandémie mondiale de coronavirus, il a été convenu que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seront retardés jusqu'à l'été 2021 au plus tard.

Après cet appel, Abe a confirmé aux journalistes lors d'un point de presse qu'il avait accepté la suggestion de Bach de reporter les Jeux jusqu'à l'année prochaine, les Jeux olympiques de Tokyo devant maintenant se tenir au plus tard à l'été 2021.

Cette décision signifie que les Jeux olympiques seront reportés pour la première fois en temps de paix dans ses 124 ans d'histoire moderne.

« Nous avons demandé au président Bach d'envisager un report d'environ un an afin de permettre aux athlètes de jouer dans les meilleures conditions et de rendre l'événement sûr et sécurisé pour les spectateurs », a déclaré Abe aux journalistes.

« Le président Bach a déclaré qu'il était d'accord à 100%. »

Jusqu'à récemment, le CIO et les organisateurs de Tokyo 2020 étaient fermement déterminés à ce que les Jeux se déroulent comme prévu à partir du 24 juin, mais la propagation continue du coronavirus a incité les équipes nationales et les associations à revoir leur position concernant leur participation potentielle à les Jeux cet été.

Les équipes olympiques canadienne et australienne ont annoncé qu'elles n'enverraient pas leurs athlètes au Japon si les Jeux se déroulaient aux dates originales, tandis que l'équipe britannique a exprimé des sentiments similaires.

L'opposition à la date préétablie de juillet a augmenté lorsque les comités olympiques nationaux du Brésil, de l'Allemagne et de la Norvège ont tous publié des déclarations demandant le report des Jeux, tandis que le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président américain Donald Trump ont tous deux publié des déclarations confirmant qu'ils étaient surveiller de près la situation à Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *