14 juin 2021

Les Européens veulent voyager à nouveau au printemps 2021

32% des répondants ont indiqué qu’ils avaient l’intention de faire un voyage d’avril à juin 2021, une augmentation de 20% par rapport à la vague de recherche précédente 52% des Européens prévoient de voyager dans les six prochains mois, une augmentation de 5% par rapport à novembre 2020 enquête Des protocoles stricts de santé et de sécurité permettent à la majorité des Européens (67%) de se sentir suffisamment en sécurité et détendus pour profiter de leur voyage

Malgré les verrouillages continus, les Européens sont progressivement intéressés par des voyages au cours du deuxième trimestre de 2021 à mesure que les vaccins COVID-19 sont déployés. C’est ce que révèle le dernier rapport de la Commission européenne du voyage (ETC) «Monitoring Sentiment for Domestic and Intra-European Travel – Wave 4» contenant des données collectées en décembre 2020.

Ces rapports mensuels fournissent des informations à jour sur l’impact du COVID-19 sur les Européens[1] plans de voyage et préférences concernant les types de destinations et d’expériences, les périodes de vacances et les angoisses liées aux voyages dans les mois à venir.

Le printemps 2021 est désormais fermement dans le viseur des voyageurs européens

le la proportion d’Européens disposés à voyager au printemps 2021 a augmenté de 20% par rapport à l’enquête de novembre 2020, 1 répondant sur 3 déclarant désormais cette intention. Dans le même temps, le le nombre d’Européens prévoyant de voyager au cours des six prochains mois a légèrement augmenté de 49% à 52%. Ces deux chiffres indiquent des perspectives plus positives pour le printemps-été, alors que seuls 12% des répondants envisagent de faire un voyage en janvier-février 2021.

La dernière enquête indique que les voyages intra-européens sont désormais le premier choix car plus de répondants sont disposés à voyager dans un autre pays européen (40%) qu’à voyager au pays (36% – une baisse de 7% par rapport à l’enquête de novembre). Loisir est le principal objectif de près de 63% des Européens interrogés prévoyant de voyager à court terme, tandis que rendre visite à des amis et à des parents est le principal motif de 21% supplémentaires. Les voyages d’affaires représentent 9% des répondants.

La confiance dans le transport aérien semble également être en constante augmentation. 52% des Européens déclarent désormais vouloir voyager en avion, contre 49% en septembre. Simultanément, un pourcentage plus faible de répondants (17%) considère que le vol pose le plus grand risque pour leur santé, contre 20% en septembre 2020.

Des protocoles stricts de santé et de sécurité garantissent la joie de voyager

Le rapport prouve que des protocoles stricts de santé et de sécurité renforcent la confiance et la tranquillité d’esprit et rendre le voyage plus agréable. Jusqu’à 67% des répondants se sentent suffisamment en sécurité et détendus pour profiter de leur voyage lorsque des protocoles stricts sont en place. Seuls 22% des Européens déclarent que de telles mesures peuvent dans une certaine mesure gâcher l’expérience de voyage, tandis que 11% disent que cela ne fait aucune différence pour eux.

En tout cas, Les mesures de quarantaine, l’augmentation des cas de COVID-19 à destination et la maladie pendant les vacances restent les principales préoccupations pour 15%, 14% et 14% des Européens ayant des projets de voyage à court terme respectivement.

Les voyageurs d’âge mûr deviennent plus conviviaux avec les médias sociaux alors que la pandémie continue

Les voyageurs plus âgés sont de plus en plus engagés sur les réseaux sociaux, se remémorant leurs voyages passés et impatients de voyager à l’avenir. Alors que les mentions liées au tourisme sur les réseaux sociaux pour les groupes d’âge 18-25 et 25-35 ans étaient en baisse en novembre 2020 par rapport au même mois en 2019, il y a eu une augmentation significative de ces mentions parmi les 55-65 ans (86%) et plus de 65 ans (136%).