16 juin 2021

Les coûts élevés des tests COVID-19 pourraient freiner la récupération des voyages internationaux

Les coûts élevés du test COVID-19 peuvent mettre les déplacements hors de portée des individus et des familles

  • Seule la France a respecté la recommandation de l’OMS demandant à l’État de prendre en charge le coût des tests pour les voyageurs
  • Le coût minimum moyen des tests était de 90 $
  • Le coût maximal moyen des tests était de 208 $

L’Association du transport aérien international (IATA) a appelé les gouvernements à veiller à ce que les coûts élevés des tests COVID-19 ne mettent pas les voyages hors de portée des individus et des familles. Pour faciliter un redémarrage efficace des voyages internationaux, les tests COVID-19 doivent être abordables ainsi que rapides, largement disponibles et efficaces.

Un échantillon IATA des coûts des tests PCR (le test le plus fréquemment exigé par les gouvernements) dans 16 pays a montré de grandes variations selon les marchés et au sein des marchés. Les résultats comprennent:

  • Parmi les marchés étudiés, seule la France s’est conformée à la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) selon laquelle l’État doit supporter le coût des tests pour les voyageurs.
  • Sur les 15 marchés où il y a un coût pour les tests PCR pour l’individu
  • Le coût minimum moyen des tests était de 90 $.
  • Le coût maximal moyen des tests était de 208 $.

Même en prenant la moyenne des coûts bas de gamme, l’ajout de tests PCR aux tarifs aériens moyens augmenterait considérablement le coût des vols pour les particuliers. Avant la crise, le billet d’avion aller simple moyen, taxes et frais compris, coûtait 200 $ (données 2019). Un test PCR de 90 $ augmente le coût de 45% à 290 $. Ajoutez un autre test à l’arrivée et le coût aller simple bondirait de 90% à 380 $. En supposant que deux tests soient nécessaires dans chaque direction, le coût moyen d’un aller-retour individuel pourrait grimper de 400 $ à 760 $.

L’impact des coûts du test COVID-19 sur les voyages en famille serait encore plus grave. Sur la base du prix moyen des billets (200 USD) et des tests PCR bas de gamme moyens (90 USD) deux fois dans chaque sens, un trajet pour quatre qui aurait coûté 1600 USD avant COVID pourrait presque doubler pour atteindre 3040 USD, avec 1440 USD de coûts de test.

«Alors que les restrictions de voyage sont levées sur les marchés intérieurs, nous constatons une forte demande. On peut s’attendre à la même chose sur les marchés internationaux. Mais cela pourrait être dangereusement compromis par les coûts des tests, en particulier les tests PCR. Augmenter le coût de tout produit étouffera considérablement la demande. L’impact sera le plus important pour les trajets court-courriers (jusqu’à 1 100 km), avec des tarifs moyens de 105 $, les tests coûteront plus cher que le vol. Ce n’est pas ce que vous voulez proposer aux voyageurs alors que nous sortons de cette crise. Les coûts des tests doivent être mieux gérés. C’est essentiel si les gouvernements veulent sauver les emplois dans le tourisme et les transports; et éviter de limiter la liberté de voyage aux riches », a déclaré Willie Walsh, directeur général de l’IATA.