23 janvier 2021

Les arrivées de visiteurs à Hawaï en baisse de 90%: mais il y a de l'espoir

Les arrivées de visiteurs à Hawaï continuent d'être gravement touchées par la pandémie de COVID-19. En octobre 2020, les arrivées de visiteurs ont diminué de 90,4% par rapport à il y a un an, selon les statistiques préliminaires publiées par la Division de la recherche sur le tourisme de la Hawaii Tourism Authority (HTA).

Le 15 octobre, l'État a lancé un programme de test avant le voyage, permettant aux passagers arrivant de l'extérieur de l'État et voyageant entre les comtés de contourner la quarantaine de 14 jours avec un résultat de test COVID-19 négatif valide issu d'un test et d'un voyage fiables. Partenaire. En conséquence, un peu plus de voyageurs sont arrivés à Hawaï que les mois précédents, alors que les tests n'étaient pas une option pour contourner l'exigence de quarantaine transpacifique qui a commencé le 26 mars. Également en octobre, le comté de Maui a émis une autorisation de séjour à la maison. commande pour tous les individus sur Lanai qui a commencé le 27 octobre. En outre, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont continué à appliquer le «No Sail Order» sur tous les navires de croisière.

En octobre 2020, 76 613 visiteurs au total se sont rendus à Hawaï par avion, contre 796 191 visiteurs par avion et par bateau de croisière en octobre 2019. La plupart des visiteurs venaient de l'ouest des États-Unis (53 396, -84,9%) et de l'est des États-Unis. (19 582, -86,8%). Seuls 183 visiteurs sont venus du Japon

(-99,9%) et 389 provenaient du Canada (-98,8%). Il y avait 3 064 visiteurs de tous les autres marchés internationaux (-97,1%). Beaucoup de ces visiteurs venaient de Guam, et un petit nombre de visiteurs venaient des Philippines, d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine, d'Océanie et des îles du Pacifique. Le nombre total de jours de visiteurs1 a diminué de 81,7% par rapport à octobre de l'année dernière.

Au total, 223 353 sièges aériens transpacifiques ont desservi les îles hawaïennes en octobre, en baisse de 79,0% par rapport à l'an dernier. Il n'y avait pas de vols directs ou de sièges réguliers depuis le Canada, l'Océanie et d'autres pays d'Asie, et moins de sièges réguliers depuis le Japon (-98,6%), les États-Unis de l'Est (-74,3%), les États-Unis de l'Ouest (-72,5%) et d'autres pays (- 54,6%) par rapport à il y a un an.

Cumul annuel 2020

Au cours des 10 premiers mois de 2020, les arrivées totales de visiteurs ont chuté de 73,4% à 2296,622 visiteurs, avec beaucoup moins d'arrivées par service aérien (-73,4% à 2266831) et par paquebots (-74,2% à 29792) par rapport à la même période un an. depuis. Le nombre total de jours de visite a chuté de 68,6%.

Depuis le début de l'année, les arrivées de visiteurs par service aérien ont diminué dans l'ouest des États-Unis (-73,2% à 1016948), dans l'est des États-Unis (-70,5% à 564318), au Japon (-77,5% à 294 830), au Canada (-63,2% à 156565) et tous les autres marchés internationaux (-78,0% à 234 168).

Autres faits saillants:

Ouest américain: En octobre, 41 897 visiteurs sont arrivés de la région du Pacifique contre 271 184 visiteurs il y a un an, et 11 496 visiteurs sont venus de la région montagneuse contre 78 412 il y a un an. Au cours des 10 premiers mois de 2020, les arrivées de visiteurs ont considérablement diminué dans les régions du Pacifique (-74,4% à 769801) et de la montagne (-69,1% à 226657) d'une année à l'autre.

Les résidents de l'Alaska rentrant chez eux devaient soumettre une déclaration de voyage et un plan d'auto-isolement en ligne et arriver avec la preuve d'un test COVID-19 négatif.

Est des États-Unis: Sur les 19582 visiteurs de l'est des États-Unis en octobre, la majorité venaient des régions de l'Atlantique Sud (-84,9% à 5 162), du centre-sud-ouest (-83,9% à 4282) et du centre-nord-est (-87,8% à 3594). Au cours des 10 premiers mois de 2020, les arrivées de visiteurs ont fortement diminué dans toutes les régions. Les trois plus grandes régions, le Centre-Nord-Est (-67,2% à 117060), l'Atlantique Sud (-74,3% à 107721) et le Centre-Nord-Ouest (-56,5% à 97569) ont connu de fortes baisses par rapport aux 10 premiers mois de 2019.

À New York, une quarantaine de 14 jours était requise si un résident de retour venait d'États avec un degré significatif de propagation du COVID-19, défini comme un taux quotidien de cas supérieur à 10 sur 100000 résidents ou un taux de tests positifs supérieur à 10 pour cent.

Japon: En octobre, 183 visiteurs sont arrivés du Japon contre 134 557 visiteurs il y a un an. Sur les 183 visiteurs, 128 sont arrivés sur des vols internationaux en provenance du Japon et 55 sur des vols intérieurs. Depuis le début de l'année jusqu'en octobre, les arrivées ont diminué de 77,5 pour cent à 294 830 visiteurs. Les ressortissants japonais de retour de l'étranger ont été priés de s'abstenir d'utiliser les transports en commun et de rester chez eux pendant 14 jours.

Canada: En octobre, 389 visiteurs sont arrivés du Canada comparativement à 32 250 visiteurs il y a un an. Les 389 visiteurs sont venus à Hawaï sur des vols intérieurs. Depuis le début de l'année jusqu'en octobre, les arrivées ont chuté de 63,2 pour cent à 156 565 visiteurs. Les frontières américaines avec le Canada sont restreintes depuis mars 2020. Les voyageurs qui reviennent au Canada doivent s'isoler pendant 14 jours.

Les locations de vacances sont-elles plus populaires à Hawaï que les hôtels?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *