3 juillet 2020

Les acteurs mondiaux du tourisme doivent se préparer à répondre aux besoins des «voyageurs de la génération C»

Ministre jamaïcain du Tourisme, l'hon. Edmund Bartlett, affirme que les acteurs mondiaux du tourisme doivent se préparer à répondre aux nouvelles demandes des voyageurs de la génération C, la génération post-COVID, dont le retour au voyage sera crucial pour la reprise de l'économie mondiale.

Lors de sa présentation du débat sectoriel au Parlement plus tôt dans la journée, le ministre a noté que: «À l'approche de la phase de rétablissement complet de la pandémie de COVID-19 dans les semaines et les mois à venir, voire un an, nous aurons tous une expérience mondiale partagée. c'est intergénérationnel. Nous faisons désormais tous partie de la génération C – la génération post-COVID. GEN-C sera défini par un changement de mentalité dans la société qui changera notre façon de voir et de faire beaucoup de choses. »

Il a ajouté que: «La distance post-sociale, nous retournerons dans les bureaux et les lieux de travail, et finalement dans un monde qui inclura voir des amis et de la famille, peut-être de plus petits rassemblements, repenser des événements culturels et sportifs, et finalement voyager GEN-C . Nous devons donc nous préparer à accueillir ces voyageurs GEN-C de manière sûre et transparente, pour protéger des vies tout en garantissant nos moyens de subsistance. »

Le ministre a souligné des données qui montrent que l’impact de leur retour au voyage sera important, car dans le monde, les voyages et le tourisme représentent 11% du PIB mondial et créent plus de 320 millions d’emplois pour les travailleurs au service de 1,4 milliard de voyageurs par an.

«Ces chiffres ne racontent pas toute l'histoire. Ils font simplement partie d'une économie mondiale connectée dont les voyages et le tourisme sont la pierre angulaire – divers secteurs allant de la technologie à la construction hôtelière en passant par les finances et l'agriculture sont tous interdépendants des voyages et du tourisme », a déclaré la ministre Bartlett.

Une initiative clé que le ministère du Tourisme a entreprise pour faciliter les voyages GEN-C est la formulation de protocoles de santé et de sécurité touristiques de classe mondiale. La Tourism Product Development Company (TPDCo), une agence du ministère, ainsi que PricewaterhouseCoopers (PwC), ont formulé les protocoles touristiques, à la suite de consultations approfondies avec les ministères de la Santé, de la Sécurité nationale et des Affaires étrangères ainsi qu'avec d'autres partenaires locaux et internationaux.

La ministre Bartlett a expliqué que «nos protocoles ont reçu le timbre« Voyages sûrs »du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), qui permettra aux voyageurs de reconnaître les gouvernements et les entreprises du monde entier qui ont adopté des protocoles normalisés mondiaux en matière de santé et d'hygiène.» Il a souligné que les éléments fondamentaux des protocoles touristiques comprennent la désinfection, les masques faciaux et les équipements de protection individuelle, l'éloignement physique, la formation et le suivi et les rapports de santé en temps réel.

Une autre initiative clé, essentielle au redémarrage de l'économie touristique et des voyages GEN-C, est le Centre mondial de résilience et de gestion des crises du tourisme. Le Centre, qui se trouve à l'Université des Antilles, a jusqu'à présent développé des centres satellites à travers le monde, notamment aux Seychelles, en Afrique du Sud, au Nigéria et au Maroc.

Le Centre devrait organiser une table ronde virtuelle demain (25 juin), avec des experts du monde entier, qui partageront des idées et des solutions sur des questions essentielles au redémarrage de l'industrie mondiale du voyage.

Plus de nouvelles sur la Jamaïque

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *