12 avril 2021

Le pass de voyage COVID-19 sera lancé d’ici mars

L’IATA a exprimé des inquiétudes quant au fait que les restrictions mondiales en cours autour du COVID-19 frappent toujours les compagnies aériennes, son économiste en chef avertissant qu’il faudra probablement plus de temps que prévu pour que les entreprises puissent arrêter de brûler de l’argent et commencer à rebondir financièrement.

  • L’organisme mondial de l’industrie du transport aérien annonce le calendrier de lancement du COVID-19 Travel Pass
  • Le pass de voyage COVID-19 donnera aux voyageurs un moyen d’afficher les résultats des tests et la confirmation qu’ils ont reçu un vaccin
  • La déclaration de l’IATA intervient après qu’Europol a émis un avertissement concernant des criminels vendant de faux résultats de tests COVID-19 aux voyageurs

L’organisation internationale de l’industrie du transport aérien a annoncé aujourd’hui que son application de voyage COVID-19 serait lancée d’ici mars. Selon l’IATA, son application de voyage donnera aux passagers des compagnies aériennes un moyen de présenter les résultats du test COVID-19 et de confirmer qu’ils ont reçu un vaccin contre le coronavirus.

L’application, baptisée IATA Travel Pass, est conçue pour fournir au gouvernement, aux compagnies aériennes et aux passagers aériens un processus rationalisé pour garantir que «des informations précises, une identification sécurisée et des données vérifiées» sont disponibles pour répondre à toutes les restrictions pertinentes relatives aux coronavirus.

L’IATA a défini un calendrier pour le déploiement complet de son laissez-passer de voyage, les premiers efforts étant en cours chez Singapore Airlines, tandis que 20 autres compagnies aériennes testent l’application. De plus en plus d’entreprises devraient commencer à l’utiliser dans les prochains mois, a déclaré l’organisation, et elle vise à ce que le pass complet soit prêt à être mis en ligne à la fin du mois de mars.

Lors de la même réunion, l’IATA a exprimé ses inquiétudes quant au fait que les restrictions mondiales en cours autour du COVID-19 frappent toujours les compagnies aériennes, son économiste en chef avertissant qu’il faudra probablement plus de temps que prévu pour que les entreprises puissent arrêter de brûler de l’argent et commencer à rebondir financièrement.

Certaines compagnies ont exprimé leur inquiétude quant au fait que la période de réservation estivale, une période populaire pour l’industrie du transport aérien, «reste faible», les réservations ne représentant actuellement que 7% des niveaux d’avant la pandémie. L’IATA, qui représente quelque 290 membres, a exhorté les gouvernements à fournir un soutien financier supplémentaire pour éviter que la crise de l’industrie du voyage ne s’aggrave.

La déclaration de l’IATA intervient après qu’Europol a émis un avertissement concernant des criminels vendant des résultats de test Covid-19 falsifiés aux voyageurs, leur permettant de contourner les restrictions en place en raison de la pandémie. En janvier, l’Immigration Service Union du Royaume-Uni a déclaré au britannique Sky News que les agents des frontières n’avaient aucun moyen de valider les tests Covid-19 pour s’assurer qu’ils étaient légitimes.