27 février 2021

Le nombre de passagers tombe à son plus bas historique en raison de la pandémie de Covid-19

Effondrement massif du nombre de passagers enregistré à l’aéroport de Francfort et aux aéroports du groupe Fraport dans le monde – Baisse relativement faible des volumes de fret de FRA

FRA / gk-rap – L’aéroport de Francfort (FRA) a accueilli quelque 18,8 millions de passagers en 2020, soit une baisse de 73,4% par rapport à 2019. Avec l’éclosion de la pandémie mondiale Covid-19, l’aéroport de Francfort a commencé à connaître une baisse importante du nombre de passagers trafic à la mi-mars 2020. Entre avril et juin, le trafic s’est presque complètement arrêté – avec des chiffres de passagers hebdomadaires en baisse de 98% en glissement annuel. Après une légère reprise du trafic au troisième trimestre 2020, une nouvelle hausse des taux d’infection à coronavirus a conduit à une intensification des restrictions de voyage. Le nombre de passagers a de nouveau chuté en septembre et est resté faible pour le reste de l’année.

Le président du conseil d’administration de Fraport AG, Dr. Stefan Schulte, a déclaré: «L’année 2020 a apporté des défis extrêmes à l’ensemble de l’industrie aéronautique. À Francfort, le volume de passagers a chuté à un niveau observé pour la dernière fois en 1984. Le trafic de fret a été l’un des rares points positifs, atteignant presque le même niveau qu’en 2019 – malgré la perte de capacité de «fret ventre» sur les avions de passagers. L’aviation a joué un rôle vital en assurant l’approvisionnement en produits médicaux essentiels à la population mondiale, en particulier lors du premier verrouillage.

Les mouvements d’aéronefs à l’aéroport de Francfort se sont contractés de 58,7% en glissement annuel pour atteindre 212 235 décollages et atterrissages en 2020. Les masses maximales cumulées au décollage (MTOW) ont diminué de 53,3% à environ 14,9 millions de tonnes métriques. En comparaison, le débit de fret (fret aérien + poste aérienne) a enregistré une baisse relativement mineure de seulement 8,3 pour cent d’une année sur l’autre à un peu moins de 2,0 millions de tonnes métriques.

En décembre 2020, le trafic passagers de la FRA a chuté de 81,7% à 891925 voyageurs. Avec 13627 décollages et atterrissages, les mouvements d’aéronefs ont diminué de 62,8% par rapport à décembre 2019. Les MTOW ont baissé de 53,6% à environ 1,1 million de tonnes métriques. Le débit de fret a augmenté de 9,0% pour atteindre 185687 tonnes métriques en décembre 2020, en hausse pour le troisième mois consécutif.

Tourné vers l’avenir, le PDG Schulte a déclaré: «En raison du récent lancement de programmes de vaccination dans de nombreux pays, nous sommes optimistes que les restrictions de voyage seront progressivement levées à partir du printemps. Par conséquent, nous nous attendons à ce que le trafic passagers de Francfort rebondisse sensiblement au second semestre 2021. Néanmoins, nous devons nous rendre compte qu’une année difficile nous attend. Bien que nous soyons convaincus que le trafic passagers dépassera le niveau de l’année dernière, nous prévoyons toujours que Francfort n’atteindra que 35 à 45% du niveau de 2019. »

Le portefeuille international de Fraport a également été touché par de fortes baisses de trafic

Dans l’ensemble du Groupe, les aéroports du portefeuille international de Fraport ont également enregistré une forte baisse du trafic passagers en 2020. Cependant, la pandémie de Covid-19 a affecté les différents aéroports du Groupe à des degrés divers au fil des mois. Parfois, les opérations régulières de passagers ont même été suspendues dans certains aéroports (Ljubljana, Antalya et Lima). De plus, de larges restrictions de voyage ont affecté la plupart des aéroports du Groupe à partir du printemps.

Le trafic à l’aéroport slovène de Ljubljana (LJU) a chuté de 83,3% l’année dernière à 288235 passagers (décembre 2020: baisse de 93,7%). Les aéroports brésiliens de Fortaleza (FOR) et de Porto Alegre (POA) ont accueilli ensemble environ 6,7 millions de passagers, ce qui représente une baisse de 56,7% d’une année sur l’autre (décembre 2020: baisse de 46,2%). L’aéroport de Lima au Pérou (LIM) a signalé une baisse de 70,3% du trafic à environ 7,0 millions de passagers (décembre 2020: baisse de 61,6%).

Servant un total d’environ 8,6 millions de passagers en 2020, les 14 aéroports régionaux grecs ont connu une chute de 71,4% du trafic (décembre 2020: baisse de 85,3%). Le trafic combiné aux aéroports Twin Star de Varna (VAR) et de Burgas (BOJ) sur la côte bulgare de la mer Noire a diminué de 78,9% à environ 1,0 million de passagers (décembre 2020: baisse de 69,7%).

L’aéroport d’Antalya (AYT) en Turquie a enregistré une baisse de 72,6% du trafic à environ 9,7 millions de passagers (décembre 2020: baisse de 69,8%). L’année dernière, l’aéroport russe Pulkovo (LED) à Saint-Pétersbourg a vu son trafic baisser de 44,1% pour atteindre environ 10,9 millions de passagers (décembre 2020: baisse de 38,5%). L’aéroport de Xi’an (XIY) en Chine a enregistré une légère reprise au cours de l’année, suite à une forte réduction du trafic au printemps. En 2020, XIY a enregistré environ 31,0 millions de passagers, soit une baisse de 34,2% d’une année sur l’autre (décembre 2020: une baisse de 14,8%).