24 novembre 2020

Le gouvernement de Sainte-Lucie adopte une taxe sur le tourisme

Le gouvernement de Sainte-Lucie, après une consultation continue et approfondie au cours des deux dernières années avec les principales parties prenantes de l'industrie du tourisme, promulguera une taxe gouvernementale appelée «Taxe touristique». Les recettes de cette taxe sont destinées à la commercialisation et au développement du tourisme. La mise en œuvre de cette taxe fait suite à l'introduction de la loi sur la taxe sur le tourisme et des amendements à la loi n ° 8 de 2017 sur l'Office du tourisme de Sainte-Lucie.

À compter du 1er décembre 2020, les clients séjournant dans des fournisseurs de services d'hébergement enregistrés devront payer une taxe de nuit prescrite sur leur séjour. Dans le système à deux niveaux, les clients seront facturés 3,00 USD ou 6,00 USD par personne et par nuit, selon un tarif de chambre inférieur ou supérieur à 120 USD. Un taux de 50% de la taxe de tourisme s'appliquera aux clients âgés de 12 à 17 ans à la fin de leur séjour. Les frais ne s'appliqueront pas aux enfants de moins de 12 ans. Les fournisseurs de services d'hébergement enregistrés sont tenus d'appliquer et de percevoir le prélèvement et de le remettre à l'autorité administrante.

En outre, le gouvernement de Sainte-Lucie, à compter du 1er décembre 2020, réduira la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de dix pour cent (10%) à sept pour cent (7%) pour l'hébergement des prestataires de services d'hébergement touristique.

La taxe sur le tourisme renforcera la capacité de Sainte-Lucie en tant que destination touristique à accroître sa commercialisation et à soutenir le développement du tourisme à Sainte-Lucie avec une taxe qui correspond aux arrivées de visiteurs. Par conséquent, les recettes générées par cette taxe seront affectées aux opérations de l'Autorité du tourisme de Sainte-Lucie, du développement touristique du village et du Conseil du tourisme – agences mandatées pour entreprendre ces tâches.

Le ministre du Tourisme, l'honorable Dominic Fedee, a déclaré: «Sainte-Lucie est bien placée pour continuer sur la voie de l'augmentation de sa capacité d'arrivée de visiteurs et bien que nous continuions à naviguer à travers cette période de crise, notre objectif est de garantir que la SLTA soit autonome. L'ancienne allocation budgétaire d'environ 35 millions de dollars sera consacrée à d'autres domaines exigeants dans les secteurs clés de l'éducation, de la sécurité nationale et des soins de santé. Nous remercions la SLHTA et les hébergeurs d'avoir adopté la manière dont cette taxe sera mise en œuvre et d'avoir travaillé avec la SLTA vers cette réalisation.

Les taxes et prélèvements touristiques sont une pratique courante dans de nombreuses destinations, y compris celles qui disposent de bien plus de ressources que Sainte-Lucie, ces pays comprenant le Canada, l'Italie et les États-Unis. En outre, plusieurs pays des Caraïbes comme Antigua-et-Barbuda, la Barbade, le Belize, la Jamaïque, Saint-Kitts-et-Nevis et Saint-Vincent-et-les Grenadines ont mis en place des taxes similaires sur l'hébergement des visiteurs. Avec la mise en œuvre de la taxe sur le tourisme et la réduction de la TVA, cette combinaison place la fiscalité de l'hébergement à Sainte-Lucie parmi les plus basses de l'OECO et de la CARICOM, et d'autres destinations touristiques du monde entier.

Ajoutant sa voix, la présidente de l'Association de l'hôtellerie et du tourisme de Sainte-Lucie – Mme Karolin Troubetzkoy a déclaré: «Nos hôtels de Sainte-Lucie apprécient l'importance d'une autorité du tourisme financée de manière appropriée pour promouvoir la destination et maintenir notre avantage concurrentiel en développant davantage notre incroyable et diversifié gamme d'expériences insulaires. C'est pourquoi nous soutenons l'introduction de cette taxe touristique et ferons tout notre possible pour faciliter sa mise en œuvre.

En tant qu'organisme responsable de l'administration de la taxe, l'Autorité du tourisme de Sainte-Lucie entamera le processus d'enregistrement des prestataires de services d'hébergement mandatés sur l'île. Une fois enregistrés, ces fournisseurs d'hébergement contacteront leurs partenaires de l'industrie des voyagistes internationaux et des sites de réservation pour la perception des frais auprès des clients.

Sainte-Lucie continue d'être une destination de premier choix au niveau mondial dans les domaines de niche de la romance, de la cuisine, de l'aventure, de la plongée, de la famille et de la santé et du bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *