Catégories
Tourisme

LA SEMAINE # 193: SEMAINE DES REQUINS

Alors que le Japon s'éloignait, je me dirigeai vers ma prochaine destination. Le transport en commun est devenu une seconde nature et le fait de me déconnecter d'un endroit alors que je me téléportais au suivant était ma norme. J'ai atterri en territoire familier en atterrissant à l'aéroport de Denpasar, j'ai passé la nuit à côté de l'aéroport dans un hôtel bon marché, puis j'ai sauté sur mon dernier vol à terre du voyage vers la destination finale à Lombok.

J'étais à Lombok dans un but précis, un peu comme ma dernière visite pour le projet Lombok. Cependant, cette fois, j'étais ici pour découvrir le projet Hiu, qui est l'un des concepts les plus uniques que j'ai jamais rencontrés. Project Hiu se traduit par Project Shark et c'était quelque chose que je suivais depuis un bon moment car il était basé sur Lombok et dirigé par la sauvage, «Shark Girl», Madison Stewart.

J'ai eu quelques jours avant le début du voyage d'une semaine, alors j'ai commencé à travailler en supprimant autant de contenu japonais que possible alors qu'il était encore frais dans ma mémoire. J'ai essentiellement campé au Kenza Cafe pendant trois jours, détruisant huit blogs en quelques après-midi. C’est devenu ma stratégie d’aller dur sur l’ordinateur, surtout quand je sais qu’il y a un solide lot d’aventures et de temps hors ligne à venir. C'est un équilibre de style de vie global, mais à l'époque, il est tout sauf équilibré lorsque vous appuyez sur les touches et regardez un écran pendant des heures. Dans ces heures et ces jours, c'est tout sauf l'équilibre, mais la perspective plus large vous rappelle que tout s'équilibrera après la semaine, le mois ou les années si vous le gérez correctement.

Après trois jours pour moi, il était temps que la semaine du Projet Hiu commence. Dans cet article de blog, je ne fais que passer en revue mes brèves réflexions et mon expérience de la semaine, mais je prépare une grande critique pour Project Hiu qui sera là où je vais approfondir. C'est plus de mon journal personnel sur la semaine pour regarder en arrière.

L'idée du projet Hiu a commencé il y a des années avec Madison Stewart, une passionnée de la conservation des requins. Le principe du projet est de fournir un revenu alternatif aux pêcheurs de requins de Lombok via ses voyages touristiques Project Hiu afin qu'ils n'aient plus besoin d'aller pêcher les requins et de vendre les ailerons de requins en Chine et à Hong Kong. Après plusieurs années de projet Hiu, il y a deux bateaux de pêche au requin entiers que le projet maintient désormais hors service pour la pêche en employant l'équipage comme guides touristiques et bateliers pour les aventures d'île en île des participants au projet Hiu. Les pêcheurs de requins ont peu d'alternative à la pêche au requin, un commerce multi-générationnel et vital pour leur petite île à côté de Lombok. Madison et Project Hiu ont littéralement changé la vie de ces pêcheurs de requins.

L'impact du projet Hiu se propage rapidement au-delà des bateaux de pêche et dans la communauté avec des projets scolaires, des projets de détritus et un certain nombre d'initiatives pour améliorer la qualité de vie sur l'île où vivent tous les pêcheurs de requins. L'idée de base est que s'il y avait une alternative à la pêche au requin pour tous les gars de l'île, ils la prendraient à deux mains. Le projet Hiu a prouvé qu'avec l'exemple le plus tangible on aurait pu imaginer. Le pêcheur peut gagner moins de 150 $ par mois car il dort pendant des semaines sur l'océan dans des conditions dangereuses. Ils font maintenant plus que cela en montrant des touristes autour des îles et du littoral dans la belle région qu'ils appellent chez eux.

Il a fallu beaucoup de temps à Madison pour bâtir leur confiance et pour se connecter avec les membres influents de l'île et l'industrie de la pêche au requin de Lombok. Tout au long du voyage, vous pouvez voir la passion de ce projet se répandre à travers toutes les personnes impliquées.

Le voyage est assez unique car il rassemble plus de 10 étrangers du monde entier pour une semaine d'aventure. Nous avons passé quatre jours sur le bateau de pêche au requin. Cependant, ce n'étaient pas des requins que nous pêchions à bord de ce navire, nous étions en plongée avec tuba, en sautant sur les falaises, en surfant et en appréciant le paysage de Lombok. Les anciens pêcheurs étaient l'équipage, les chefs et ont également pu profiter eux-mêmes des activités amusantes.

Malgré les moments de plaisir, le jour le plus important du voyage a été un voyage assez surréaliste et révélateur au marché des requins. Nous sommes arrivés au lever du soleil au moment où l'un des bateaux de pêche au requin commençait à décharger leurs prises. Il y a encore jusqu'à 70 bateaux de pêche en activité et pêchant des requins dans la région. Nous sommes restés à côté et avons vu d'énormes requins et des rayons jetés du bateau et traînés à travers le marché sale alors qu'ils étaient posés sur le sol en béton. C'est là qu'ils ont été comptés et inspectés avant que leurs ailerons soient prêts à être vendus. La viande de requin, riche en mercure et une collation indésirable, est un sous-produit des captures et consommée par les habitants qui survivent dans des conditions de vie médiocres à proximité du marché. Voir les requins dans un tel état était assez horrible mais c'est la réalité de la situation. C’est ce que Project Hiu espère éliminer grâce à ses nombreux canaux de fonctionnement.

Notre autre jour d'apprentissage était au village où vivent les pêcheurs de requins. Aucun autre touriste ne visite jamais ce village, car il est tout simplement un lieu de résidence, pas un site que vous visiterez lors d'une excursion ou d'une exploration de l'île. Ici, nous avons vu où le pêcheur vivait, rencontré ses familles, vu le projet de poubelle en plein essor et visité l'école pour voir l'impact des initiatives du projet Hiu telles que les cours d'anglais financés, le projet de bouteille d'eau réutilisable et les diverses infrastructures mises à niveau.

Ce voyage était unique à bien des égards et le but était omniprésent. C’est le type de voyage qui attire de bonnes personnes, des gens qui veulent aider et faire la différence. Tous les bénéfices de chaque voyage vont au projet Hiu donc même en venant et en faisant partie du voyage, nous aidions Madison et le projet Hiu à poursuivre leur lutte contre la pêche au requin.

Ce fut une semaine incroyable et il est difficile de croire qu'un voyage avec une nuance aussi triste de centaines de requins morts pourrait être l'un des voyages les plus drôles et les plus satisfaisants que j'aie jamais pris. Ce groupe était déterminé à observer, apprendre et contribuer mais aussi à d'autres moments, nous nous sommes donné pour mission de nous amuser autant à Lombok, qui est l'une des plus belles régions d'Indonésie.

Je suis incroyablement reconnaissant d’avoir participé à ce voyage et d’être témoin d’une personne en train de se consacrer corps et âme à son projet passionnel. C'était inspirant à tant de niveaux. Toute la puissance du projet Hiu.

Voici quelques photos de plus de la semaine, dont beaucoup ont été prises par Caragh Fraser, incroyablement drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *