Catégories
Tourisme

La reine Elizabeth II explique la vérité sur le coronavirus aux Britanniques: transcription et vidéo

Presque rien ne va au Royaume-Uni. 47 806 cas de coronavirus, dont 5 903 nouveaux cas, 4934 sujets britanniques sont décédés, dont 621 aujourd'hui. Ce nombre est peut-être très faible puisque 195 524 personnes seulement ont été testées pour le COVID-19, ce qui se traduit par seulement 2 880 par million.
L'économie est en grande difficulté, une industrie du voyage et du tourisme n'existe plus.

Le Royaume-Uni est en guerre, rejoignant le reste du monde. L'ennemi commun est le coronavirus.

Premier ministre britannique Boris Johnson a été diagnostiqué avec le coronavirus le mois dernier. Aujourd'hui, il a été admis à l'hôpital pour des tests. Dans une plainte, son bureau révèle: Il s'agit d'une mesure de précaution, car le Premier ministre continue d'avoir des symptômes persistants de coronavirus 10 jours après avoir été testé positif au virus.

Restez à la maison ou arrêtez-vous: le Royaume-Uni passe en lock-out de 3 semaines
Le Premier ministre britannique Boris Johnson

Aujourd'hui, la reine Elizabeth, âgée de 93 ans, a fait une déclaration rare à ses sujets. Elizabeth II est la reine du Royaume-Uni et des autres royaumes du Commonwealth. Elizabeth est née à Londres, le premier enfant du duc et de la duchesse d'York, plus tard le roi George VI et la reine Elizabeth, et elle a fait ses études à domicile. Elle est née le 21 avril 1926.

Différente de la plupart des politiciens et des dirigeants du monde, la Reine a été honnête avec son peuple en délivrant un message clair.

La transcription: la reine Elizabeth II sur le coronavirus

reine Elizabeth
Reine Elizabeth II

Reine Elizabeth II:
Je vous parle de ce que je sais être une période de plus en plus difficile, une période de perturbation dans la vie de notre pays, une perturbation qui a causé du chagrin à certains, des difficultés financières à beaucoup et des changements énormes dans notre vie quotidienne. tout. Je tiens à remercier tout le monde sur la ligne de front du NHS, ainsi que les travailleurs sociaux et ceux qui remplissent des rôles essentiels qui continuent de se désintéresser de leurs tâches quotidiennes à l'extérieur du foyer pour nous soutenir tous. Je suis sûr que la nation se joindra à moi pour vous assurer que ce que vous faites est apprécié et que chaque heure de votre travail acharné nous rapproche d’un retour à des temps plus normaux. Je tiens également à remercier ceux d'entre vous qui restent à la maison, contribuant ainsi à protéger les personnes vulnérables et épargnant à de nombreuses familles la douleur déjà ressentie par ceux qui ont perdu des êtres chers.

Ensemble, nous luttons contre cette maladie, et je tiens à vous rassurer que si nous restons unis et résolus, nous la surmonterons. J'espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la façon dont il a répondu à ce défi, et ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que tous, que les attributs de l'autodiscipline, de une résolution calme, de bonne humeur et de sympathie caractérisent encore ce pays. La fierté de qui nous sommes ne fait pas partie de notre passé, elle définit notre présent et notre avenir.

Les moments où le Royaume-Uni s'est réuni pour applaudir ses soins et ses travailleurs essentiels resteront dans les mémoires comme l'expression de notre esprit national, et son symbole sera les arcs-en-ciel dessinés par les enfants. Partout dans le Commonwealth et dans le monde, nous avons vu des histoires réconfortantes de personnes se rassemblant pour aider les autres, que ce soit en livrant des colis alimentaires et des médicaments, en vérifiant les voisins ou en convertissant des entreprises pour aider les secours. Et bien que l'auto-isolement puisse parfois être difficile, de nombreuses personnes de toutes confessions et d'aucune ne découvrent que cela présente une occasion de ralentir, de faire une pause et de réfléchir dans la prière ou la méditation.

Cela me rappelle la toute première émission que j'ai faite en 1940, aidée par ma sœur. En tant qu'enfants, nous avons parlé d'ici à Windsor à des enfants qui avaient été évacués de leurs maisons et renvoyés pour leur propre sécurité. Aujourd'hui, encore une fois, beaucoup ressentiront un douloureux sentiment de séparation d'avec leurs proches, mais maintenant comme alors, nous savons profondément que c'est la bonne chose à faire. Bien que nous ayons déjà fait face à des défis, celui-ci est différent. Cette fois, nous nous joignons à toutes les nations du monde dans une entreprise commune. En utilisant les grands progrès de la science et notre compassion instinctive pour guérir, nous réussirons, et ce succès appartiendra à chacun de nous. Nous devrions être rassurés que même si nous avons encore plus à endurer, des jours meilleurs reviendront. Nous serons à nouveau avec nos amis. Nous serons à nouveau avec nos familles. Nous nous reverrons.

Mais pour l'instant, je vous adresse à tous mes remerciements et mes meilleurs vœux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *