8 août 2020

Inde: les agents de voyage sont libres de réserver des vols pour la mission Vande Bharat

Depuis le début du coronavirus COVID-19, des centaines de milliers d'Indiens sont bloqués à divers endroits dans le monde en raison de blocages géographiques. Il y a quelques jours, dans le cadre de la mission indienne Vande Bharat, Air India a rapatrié bon nombre de ces citoyens bloqués depuis longtemps. Le président et directeur général d'Air India, Rajiv Bansal, a confirmé cette affirmation: «Le 13 juillet, Air India et Air India Express ont exploité 1 103 vols, ramenant 208 000 Indiens dans le cadre de la mission Vande Bharat.»

Il s'agit également d'une victoire majeure pour les agents de voyages indiens et les membres de la Travel Agents Association of India (TAAI) et d'autres associations qui ont exhorté Air India et le ministère de l'Aviation civile du gouvernement indien (MoCA) à autoriser la réservation de vols. . Le tourisme, comme dans la plupart des pays du monde, souffre depuis le blocage.

La mission Vande Bharat s'est déroulée par étapes, les vols vers les États-Unis, l'Allemagne (aéroport de Francfort) et la France (aéroport Charles de Gaulle) étant autorisés dans la phase à venir. De même, d'autres compagnies aériennes comme United Airlines, Emirates, Lufthansa et Air France ont également commencé des réservations en raison de l'ouverture de la bulle d'air entre l'Inde, la France, l'Allemagne et les États-Unis.

Le ministère de l'Aviation civile a annoncé jeudi qu'il déclencherait des bulles d'air bilatérales entre l'Inde et les États-Unis, l'Allemagne, la France et les Émirats arabes unis, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires extérieures (MEA) Anurag Srivastava.

Cela permettra aux compagnies aériennes des deux côtés de transporter des passagers entre elles dans des conditions définies, a-t-il déclaré. Certaines de ces bulles d'air ont été finalisées, tandis que d'autres sont en cours de négociation, a-t-il ajouté, ajoutant que « cela aiderait le mouvement des personnes entre ces pays et l'Inde jusqu'à ce que les voyages aériens internationaux reviennent à la normale ».

Srivastava a ajouté: «Au 15 juillet, 687 467 ressortissants indiens étaient rentrés. 101 014 ressortissants sont rentrés du Népal, du Bhoutan et du Bangladesh par des frontières terrestres. Le nombre de rapatriés par les navires indiens de la marine des Maldives, du Sri Lanka et de l'Iran s'élève à 3 789. »

Le ministère est en contact régulier avec les missions et les postes de l'Inde à l'étranger pour suivre la demande de rapatriement des Indiens bloqués et pour organiser les vols de la mission Vande Bharat selon les besoins, a déclaré Srivastava, ajoutant qu'il le faisait en discussion avec le ministère de l'Aviation civile.

La première phase de la mission s'est déroulée du 7 au 15 mai. La deuxième phase de la mission d'évacuation était prévue du 17 au 22 mai. Cependant, le gouvernement l'avait prolongée jusqu'au 10 juin. La troisième phase de l'exercice d'évacuation était prévue. du 11 juin au 2 juillet. Actuellement, la quatrième phase de la mission d'évacuation est en cours.

#rebuildingtravel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *