26 janvier 2021

Noms de 35 ministres du tourisme L’OMT vise à influencer les élections

Jusqu’à présent, les ministres du tourisme de ces 35 pays étaient restés silencieux. Un ministre a déclaré officieusement à eTurboNews: «Pourquoi devrais-je mettre mon cou en premier?» Ce type de réflexion peut être la clé du succès pour un secrétaire général sans scrupules de l’OMT pour influencer le résultat d’une élection qu’il veut gagner.

Voici une liste des 35 pays. Tous les pays sont désormais informés de ce programme et des réponses ou actions sont en attente.

  1. Algérie
  2. Azerbaïdjan
  3. Bahreïn
  4. Brésil
  5. Cabo Verde
  6. Chili
  7. Chine
  8. Congo
  9. Côte d’Ivoire
  10. Egypte
  11. France
  12. Grèce
  13. Guatemala
  14. Honduras
  15. Inde
  16. Iran (République islamique d ‘)
  17. Italie
  18. Japon
  19. Kenya
  20. Lituanie
  21. Namibie
  22. Pérou
  23. le Portugal
  24. République de Corée
  25. Roumanie
  26. Fédération Russe
  27. Arabie Saoudite
  28. Sénégal
  29. les Seychelles
  30. Espagne
  31. Soudan
  32. Thaïlande
  33. Tunisie
  34. dinde
  35. Zimbabwe

Inventé par un esprit maître de la confusion politique

La ville de Madrid a dédié une page sur son site Web avertissant les visiteurs potentiels de ne pas se rendre dans cette ville et répertorie toutes les restrictions, couvre-feux et fermetures obligatoires en place.

Le site officiel du tourisme en Espagne www.spain.info ignore complètement le COVID-19, mais l’ambassade des États-Unis à Madrid a publié ce qui suit:

En raison des restrictions de voyage espagnoles COVID-19, les citoyens américains ne peuvent pas entrer en Espagne à moins de répondre à des exigences très spécifiques ou d’avoir déjà obtenu une autorisation spéciale du gouvernement espagnol. De plus, les citoyens américains voyageant des États-Unis ou de certains autres pays devront montrer un résultat de test PCR négatif pris dans les 72 heures avant l’arrivée et remplir un formulaire de contrôle de la santé (voir les conditions d’entrée et de sortie ci-dessous).

Le Secrétariat de l’Organisation mondiale du tourisme, l’OMT à Madrid, le 8 décembre, a envoyé des instructions aux ministres du tourisme de 35 pays membres qui représentent le comité exécutif. Ce comité doit se réunir à Madrid les 18 et 19 janvier pour élire un nouveau secrétaire général. Zurab est l’un des deux candidats et a rendu presque impossible l’obtention d’un concurrent. Le seul concurrent capable de venir à la dernière minute est SE Mme Shaikha Mai Bint Mohammed Al-Khalifa du Royaume de Bahreïn. Même Bahreïn a été mal orthographié dans la confirmation officielle émise par l’OMT.

Zurab Pololikashvili est le cerveau derrière cette manipulation dont certains des 35 pays victimes peuvent ne pas être au courant.

Pendant 2 ans, le Secrétaire Général a répondu aux besoins de ces 35 membres, ce qui rend peu probable pour beaucoup d’entre eux de voter contre lui. Il y a des obligations économiques, des conférences importantes, des promesses de positions importantes, des questions négociées par les ministres des Affaires étrangères, ainsi que des votes croisés, et bien plus encore avec cette élite 35.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a trompé ces 35 membres en septembre de cette année pour qu’ils acceptent de déplacer les élections de l’OMT de mai à janvier 2021. Le Secrétaire général a fait valoir en Géorgie qu’il souhaitait éliminer les déplacements inutiles des ministres membres du Conseil exécutif. Le raisonnement était dû à la programmation du FITUR – une foire commerciale que de nombreux ministres assistent régulièrement à Madrid. Ce salon était prévu à Madrid du 18 au 19 janvier. Zurab était déjà au courant du projet de report de FITUR.

À peine une semaine plus tard, FITUR a été reporté à mai lorsque Madrid est entré en lock-out. Cela rendait Madrid peu sûre pour les voyages. Au lieu de ramener immédiatement la réunion électorale à son époque, Zurab oblige maintenant les ministres à monter dans un avion et à venir à Madrid uniquement pour le vote des 18 et 19 janvier. Il sait très bien que cela n’arrivera pas et il remportera cette élection.

Selon Zoltan Somogyi, ancien directeur exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme, ce programme est peut-être légal, mais il est très contraire à l’éthique.

Qu’en est-il de laisser les ministres du Conseil exécutif voter par voie électronique?

Dans une lettre datée du 8 décembre, le Secrétariat de l’OMT a été chargé d’informer les pays que les votes électroniques ne compteront pas.

Voici la partie pertinente de la lettre:

Conformément à l’article 29 de son Règlement intérieur et aux règles et procédures de longue date applicables à la candidature au poste de Secrétaire général, reproduites ci-après à la section III ci-dessous, le Conseil formule sa recommandation en séance privée au scrutin secret .

  1. Le Règlement intérieur du Conseil exécutif et les Principes directeurs pour la conduite des élections au scrutin secret (annexés au Règlement intérieur de l’Assemblée générale), ainsi que
    les règles de longue date susmentionnées ont été rédigées de manière à présupposer que les États membres soient physiquement présents à la séance privée. Cependant, dans le contexte mondial actuel dans lequel les réunions officielles en personne du Conseil posent un défi de taille et les grands rassemblements sont découragés dans le monde entier, il est devenu impératif d’explorer des moyens temporaires et extraordinaires pour s’assurer qu’il prend des décisions cruciales pour le bon fonctionnement du Conseil. l’organisation.
  2. À cet effet, les membres du Conseil ont adopté par procédure de silence la décision «Procédures spéciales régissant le Conseil exécutif pendant la pandémie COVID-19» 2 établissant des
    règles régissant la conduite des sessions virtuelles et en personne du Conseil pendant la pandémie COVID-19 et autorisant le Président du Conseil, avec l’aval du Secrétaire général, à tenir des sessions du Conseil pratiquement dans la mesure où la tenue d’une une réunion en personne n’est pas pratique en raison de la pandémie et d’informer tous les membres d’une telle décision dix jours avant l’ouverture de la session.
  1. Les moyens technologiques dont dispose actuellement le Secrétariat ne permettent cependant pas de tenir un scrutin secret en ligne mais uniquement en personne. En fait, aucun organe directeur d’aucune autre organisation du système des Nations Unies n’a tenu un scrutin secret en ligne.
  2. Par conséquent, même dans le cas d’une session hybride (en ligne et en personne) du Conseil, sur la question de la recommandation d’un candidat au poste de Secrétaire général, les membres habilités à voter seront physiquement présents pendant la discussion. des candidats («séance privée restrictive») et pendant le scrutin secret («séance privée normale»). À cet effet, les délégations des membres votants du Conseil se composent d’au moins un membre qui sera physiquement présent tout au long de la séance privée et dûment habilité à voter.
  3. En somme, le représentant du membre votant du Conseil physiquement présent à la séance privée («l’électeur»), qu’il s’agisse d’un membre de sa propre délégation ou d’un membre d’une autre délégation (mandataire), doit être dûment accrédité et habilité de voter en son nom.
  4. Le Secrétariat rappelle en outre qu’un certain nombre d’États membres ont désigné leurs ambassadeurs auprès du Royaume d’Espagne en tant que représentants permanents auprès de l’Organisation avec une autorité suffisante pour les représenter aux réunions des organes directeurs et voter en leur nom, conformément à la pratique d’autres organisations du système des Nations Unies.
  5. En ce qui concerne la désignation des scrutateurs conformément aux Principes directeurs pour la conduite des élections au scrutin secret, le président du Conseil nomme deux (2) scrutateurs parmi les membres du Conseil dont les délégations se composent de plus d’un suppléant physiquement présent. dans la réunion.
  6. Enfin, afin de garantir la confidentialité nécessaire de la réunion conformément aux règles, la participation en ligne ne sera pas disponible pendant la réunion privée restrictive, et de même, elle peut être
    également restreint lorsque le scrutin secret a lieu.

La semaine dernière, tous les pays ont été contactés dans une lettre ouverte par l’ancien Secrétaire général de l’OMT, Dr Taleb Rifai, et par Francesco Frangialli, pour demander un changement de jour des élections. Jusqu’à présent, aucun pays n’a répondu ouvertement.

Le Réseau mondial du tourisme et des centaines de ses membres ont appelé à la décence dans le processus électoral de l’OMT. Aucune réponse n’a été reçue par l’OMT.

Une lettre a été envoyée au Secrétaire général des Nations Unies à New York hier, et une réponse est en attente.

C’est là que la lettre a été envoyée à:

Membres du conseil exécutif

Algérie
SEM Mohamed Hamidou
Ministre du Tourisme, de l’artisanat et du travail familial

Azerbaïdjan
SEM Fuad Naghiyev
Président de l’Agence nationale du tourisme

Bahreïn
SEM Zayed Rashed Alzayani
Ministre de l’industrie et du commerce et du tourisme

Brésil
SEM Marcelo Álvaro Antônio
Ministre du tourisme

Cap-Vert
SEM Carlos Jorge Duarte Santos
Ministre du tourisme et des transports

Chili
Excmo. Sr. José Luis Uriarte
Subsecretario de Turismo
Ministerio de Economía, Fomento y Turismo
Subsecretaría de Turismo

Chine
SEM Heping Hu
Ministre de la culture et du tourisme
Ministère de la culture et du tourisme de la République populaire de Chine

Congo
SE Mme. Arlette Soudan-Nonault
Ministre du Tourisme et de l’Environnement, en charge du Développement durable

Côte d’Ivoire
SEM Siandou Fofana
Ministre du tourisme et loisirs

Egypte
SE Dr Khaled Ahmed El-Enany
Ministre du Tourisme et des Antiquités

France
SEM Jean-Yves Le Drian
Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ministre de la France
Direction des entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme (DEEIT)

Grèce
SEM Harry Theoharis
Ministre du tourisme

Guatemala
Sr. Mynor Arturo Cordón Lemus
Directeur général
Instituto Guatemalaalteco de Turismo (INGUAT)

Honduras
Excma. Sra. Nicole Marderr
Ministra de Turismo

Inde
SEM Prahlad Singh Patel
Ministre d’État à la culture et au tourisme (charge indépendante)
Ministère du tourisme, gouvernement de l’Inde

L’Iran
Ministre du patrimoine culturel, du tourisme et de l’artisanat de la République islamique d’Iran (MCTH)

Italie
SEM Dario Franceschini
Ministre de la culture, du patrimoine culturel et du tourisme

Japon
SEM Kazuyoshi Akaba
Ministre des Terres, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme

Kenya
Hon. M. Najib Balala
Secrétaire du cabinet du tourisme et de la faune
Ministère du tourisme et de la faune

Lituanie
SEM Rimantas Sinkevičius
Ministre Ministère de l’Économie et de l’Innovation

Namibie
Hon. Pohamba Penomwenyo Shifeta
Ministre de l’environnement, des forêts et du tourisme

Pérou
SE Mme Claudia Eugenia Cornejo Mohme
Ministre du commerce extérieur et du tourisme

le Portugal
SEM Pedro Siza Vieira
Ministre de l’économie, Portugal

République de Corée
SEM Yangwoo Park
Ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme

Roumanie
SEM Virgil-Daniel Popescu
Ministère de l’économie, de l’énergie et de l’environnement des affaires

Fédération Russe
Mme Zarina Doguzova
Chef de l’Agence fédérale du tourisme
Agence fédérale du tourisme de la Fédération de Russie

Arabie Saoudite
SEM Ahmed bin Aqil Al Khateeb
Ministre du tourisme

Sénégal
SEM Alioune Sarr Ministre du tourisme et des transports aériens

les Seychelles
SE Louis Sylvestre Radegonde

Espagne
Excma. Sra. Da. María Reyes Maroto Illera
Ministra de Industria, Comercio y Turismo

Soudan
Dr Girham Abdelgadir Demin
Sous-secrétaire du ministère de la Culture, du Tourisme et des Antiquités
Ministère de la culture, du tourisme et des antiquités

Thaïlande
SEM Phiphat Ratchakitprakarn
Ministre du Tourisme et des Sports

Tunisie
SEM Habib Ammar
Ministre du tourisme et de l’artisanat

dinde
SEM Mehmet Nuri Ersoy
Ministre de la culture et du tourisme

Zimbabwe

Hon. Nqobizitha Mangaliso Ndlovu
Ministre de l’environnement, du tourisme et de l’hôtellerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *