Un rapport publié par le Institut Juan de Marianasous le titre sans équivoque « Le fiasco des fonds européens », critique le fait que seulement 20 % de l'argent que l'Espagne recevra du programme Next Generation ira à des entreprises privées.

Drapeaux de l'Union européenne à Bruxelles. Source : Adobe Stock

L'Institut Juan de Mariana, un groupe de réflexion qui promeut des politiques économiques libérales, rappelle que l'Espagne recevra 163 milliards d'euros du programme Next Generation EU.

Or, ajoute cette institution dans son rapport publié en juin dernier, « seuls 20 milliards ont atteint l'économie réelle, soit 75% de moins que prévu ».

Le rapport (qui a également été publié par le Tableau du tourisme) explique que « l'essentiel des fonds européens est allé au secteur public lui-même. Parmi les principaux bénéficiaires de ces ressources, 80% sont différents niveaux de l'Etat et moins de 20% sont des entreprises privées ».

Un autre aspect critiqué par l'Institut Juan de Mariana est le modèle de gestion de ces fonds. « Aussi loin
dans lequel de nombreuses procédures bureaucratiques ont été introduites, le résultat a été celui auquel on pouvait s'attendre, avec de nombreux goulots d'étranglement et blocages administratifs.

L'Institut Juan de Mariana dénonce que « les promesses du gouvernement concernant l'impact positif des fonds sur la croissance économique et l'emploi ne se sont pas concrétisées. L'effet réel sur le PIB a été nettement moindre que prévu. De la même manière, les niveaux d'emploi ne se sont pas améliorés de manière significative. .

L'institution qui a rédigé le rapport exige que l'Espagne bloque les fonds européens qui n'ont pas encore été engagés et déboursés, puis « les redirige vers des incitations fiscales massives qui profitent au secteur privé ».

En ce sens, « la gestion de ces incitations devrait être dirigée par les entreprises, pour améliorer l'efficacité et réduire la charge bureaucratique grâce à des investissements canalisés du côté de l'offre. Un changement de stratégie vers une plus grande participation du secteur privé, pour améliorer l'efficacité du programme.

Le rapport de l’Institut Juan de Mariana peut être téléchargé au format PDF en cliquant sur le bouton de lien suivant :

3,4 milliards d'euros de fonds Next Generation, pour le tourisme

Rappelons que le Gouvernement a réservé une somme de 3,4 milliards d'euros sur fonds européens pour les allouer au Plan de modernisation et de compétitivité du secteur touristique.

Cependant, lors d'une réunion récemment organisée par l'Office espagnol du tourisme, les hommes d'affaires participants se sont plaints du fait que les fonds européens n'arrivent pas à leurs entreprises.


Actualités connexes :
– Escarerr compare les fonds Next Generation avec le Plan E de Zapatero
– Les fonds européens, une opportunité manquée pour le secteur ?
– Molas : « L'Espagne doit diriger la politique touristique de l'Union européenne »

★★★★★