21 octobre 2020

Délégation de l'OMT à Bruxelles pour des entretiens avec les dirigeants de l'UE

Le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a conduit une délégation de haut niveau à Bruxelles pour une série de réunions visant à faire en sorte que le tourisme reste en tête de l'agenda politique des institutions européennes.

Alors que l'OMT guide le redémarrage mondial du tourisme, le Secrétaire général Zurab Pololikashvili travaille en étroite collaboration avec les dirigeants européens pour s'assurer que le secteur reçoit le soutien politique et financier nécessaire pour protéger les moyens de subsistance et sauvegarder les entreprises. Lors de sa visite à Bruxelles, M. Pololikashvili a exhorté les dirigeants des institutions européennes à transformer les plans ambitieux de relance en réalité en coordonnant un ensemble de mesures de réponse qui permettront au tourisme de revenir et de stimuler la reprise de l'économie européenne.

Dans le même temps, les dirigeants de l'OMT ont souligné l'importance de soutenir et de développer le tourisme intérieur. Selon M. Pololikashvili, le tourisme intérieur a un immense potentiel, y compris pour le redressement et le développement des communautés rurales. Cependant, pour que ce potentiel se concrétise, les gouvernements et les institutions européennes doivent fournir une plus grande direction et un leadership plus fort.

La délégation de l'OMT a rencontré M. Margaritis Schinas, Vice-président de la Commission européenne, M. Thierry Breton, Commissaire européen au marché intérieur, M. Virginijus Sinkevičius, Commissaire européen à l'environnement, aux océans et à la pêche, avec le cabinet de M. David Sassoli , Président du Parlement européen et principaux représentants du Conseil européen. À l’issue des réunions, il a été confirmé que la question de l’assouplissement des restrictions de voyage sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil européen, soulignant l’importance et l’opportunité des interventions de l’OMT.

Un leadership de haut niveau essentiel

Le Secrétaire général Pololikashvili a déclaré: «Le tourisme est un pilier central des économies européennes, un employeur de premier plan et une source d'opportunités pour des millions de personnes à travers le continent. Les dirigeants des institutions européennes ont manifesté leur engagement à soutenir le tourisme en cette période difficile. Un leadership de haut niveau et des niveaux de coopération sans précédent entre les institutions, les gouvernements et les entreprises seront nécessaires pour traduire les bonnes intentions en actions fermes et ainsi aider le tourisme à mener la sortie de crise du continent. « 

Le secrétaire général Pololikashvili a félicité les dirigeants européens pour leur rôle dans l'ouverture des frontières des États membres de l'UE avant la fin de la saison estivale. Cela a donné une impulsion très nécessaire aux voyages et au tourisme et a vu une reprise prometteuse des arrivées de touristes internationaux sur plusieurs marchés européens.

Coordination seule façon de redémarrer le tourisme

L'OMT appelle les gouvernements à éviter d'agir unilatéralement et la fermeture des frontières car cela s'est avéré inefficace pour contrôler la propagation du virus. Il est essentiel que l'attention passe de la limitation des déplacements à la sécurité des déplacements en mettant en place des mesures telles que des tests rapides et largement accessibles au départ. Ces mesures protégeront la santé des voyageurs ainsi que des travailleurs du tourisme et des voyages, tout en favorisant la confiance et en renforçant la confiance.

Le tourisme contribue à 10% du PIB total de l'Union européenne et soutient plus de 2,4 millions d'entreprises. Le secteur est en bonne voie pour une baisse comprise entre 60% et 90% des réservations par rapport à des périodes similaires des années précédentes. La perte de revenus estimée cette année pour les hôtels et restaurants, les voyagistes, les trains interurbains et les croisières et les compagnies aériennes est de 85% à 90%. Du fait de cette pandémie, 6 millions de personnes risquent de perdre leur emploi.

Cette visite à Bruxelles s'inscrit dans le prolongement de la Convention européenne du tourisme, au cours de laquelle M. Pololikashvili a souligné l'importance de soutenir et de promouvoir les investissements verts dans le tourisme afin de conduire une reprise durable de la crise actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *